Même si elle est profonde et dure pendant quelques semaines ou mois, la tristesse est un évènement normal de la vie humaine. Elle survient lorsqu’une personne subi une grande perte ou un traumatisme. L’expression « avoir du Blues » cadre bien avec cet état. Le « Blues » s’impose, parce qu’il n’est pas aisé d’oublier les moments douloureux. Il faut du temps pour guérir des événements marquants.

Cependant, si elle s’étale sur une longue période la tristesse peut conduire à la dépression.

blues03

La dépression, ajoute une autre couche à la tristesse. Les symptômes de la dépression clinique sont, notamment, les changements brusques d’humeur, le sentiment d’être désespéré(e) et / ou impuissant(e), ne pas dormir ou trop dormir, l’inquiétude permanente, l’irritabilité, la suralimentation, le manque d’appétit, la tristesse.

Une dépression qui dure plus d’une semaine est réel et peut être très grave. Le milieu de l’année (Juillet et Août) est une période où l’on note plus de suicide, dans l’hémisphère nord.

En matière de dépression, il peut être très difficile de s’auto- diagnostiquer. Se rendre chez un professionnel pourrait sauver une vie.

Dans certains pays où la solitude est la règle, il existe des lignes vertes dédiées aux dépressifs et la prévention du suicide. Une équipe de conseillers est disponible 24h/24h pour écouter et donner des conseils aux dépressifs et ceux qui vivent avec eux.

La plupart des gens qui passent par une dépression ont recours à des médicaments douteux et non homologués qui peuvent raccourcir leur vie.

Par conséquent, si vous êtes préoccupé par votre humeur, ne tenter pas de tenir le coup en jouant au dur tout seul. Il suffit d’en parler avec les bonnes personnes, prendre soin de vous en respectant les conseils et ordonnances.

Notis©2016