« C’est souvent en parlant mal qu’on parle bien » (Charles de Secondat, Baron de Montesquieu)