À une époque d’interruptions numériques constantes, il n’est pas étonnant que la distraction prenne le pas sur la concentration. Les études montrent que ces interruptions se produisent environ toutes les douze minutes en milieu du travail, toutes les trois minutes dans les milieux scolaires et universitaires. Sur les routes, 3 conducteurs sur 4 sont distraits, s’adonnant à d’autres tâches que la conduite. Les recherches ont montré qu’un conducteur ne reste concentré que sur 25% de son trajet.
Dans un livre, intitulé « The Distracted Mind (l’esprit distrait) » le Dr Adam Gazzaley, neurologiste et Larry Rosen, psychologue, expliquent comment fonctionne la concentration et ce qu’il faut faire pour rester Concentré.

Comment fonctionne la concentration ?
Il s’avère que faire attention n’est pas aussi simple qu’on peut le penser. L’attention est caractérisée par deux entités qui fonctionnent de façon distincte: « amélioration » et « élimination »

L’amélioration consiste dans la capacité de se concentrer sur les choses qui sont essentielles. L’élimination englobe la sélection et la «suppression». Elle réside dans la capacité à ignorer le superflu ou toutes les choses qui ne semblent pas essentielles.

Fait intéressant, ces deux éléments constitutifs de l’attention ne sont pas des entités contraires ou diamétralement en opposition. Selon les Larry Rosen et Adam Gazzalet, il s’agit de deux processus distincts, mais complémentaires pour le bon fonctionnement du cerveau.

Certes les différents réseaux de la structure cérébrale ont chacun une fonction spécifique. Mais, si l’un ou l’autre processus du cerveau est altéré, nous perdons la concentration. C’est ainsi, par exemple que nous avons du mal à faire attention lorsque nous sommes fatigués, ivres et, surtout, au fur et à mesure que nous vieillissons.

Les personnes âgées sont biologiquement plus « distractibles » que les jeunes adultes. A ce sujet, des anecdotes personnelles et preuves scientifiques démontrent que la capacité de faire attention atteint son sommet vers l’âge de vingt ans et diminue avec le temps.

Les Dr Gazzaley  et Rosen ont constaté que les déclins de l’attention liés à l’âge sont causés par un déficit dans le processus d’ « élimination ». En d’autres termes, les « décrochages » que nous subissons à mesure que nous vieillissons a plus à voir avec notre incapacité à filtrer les distractions que notre manque de concentration.

En conséquence, pour améliorer l’attention, il faut éliminer, ou du moins, réduire le champ de la distraction tout en renforçant la concentration sur une tâche à la fois.
Comment éliminer la distraction ?
Avez-vous déjà remarqué que les gens serrent généralement les yeux pour se rappeler de quelque chose? Il s’avère que la fermeture de des yeux pour se rappeler peut fonctionner. Cette technique bizarre mais efficace témoigne de la façon dont le cerveau filtre l’information.
Lorsque les yeux sont fermés, le cerveau ne travaille pas aussi dur pour filtrer l’information visuelle. Il est devant un tableau gris qui accroit ses forces. En réduisant notre champ de vision, notre cerveau peut se consacrer entièrement à la numérisation des informations contenues dans la mémoire. Il appert que la capacité à se souvenir des détails est considérablement réduite lorsque les yeux sont ouverts sur le monde extérieur.