L’écart entre les riches et les plus pauvres est plus élevé qu’on ne le pensait, avec seulement huit hommes, dont Bill Gates et Michael Bloomberg, possédant autant de richesse que 3,6 milliards de personnes, selon une nouvelle analyse d’Oxfam.

L’organisation de lutte contre la pauvreté demande instamment aux dirigeants des institutions privées et publiques de faire plus pour réduire ce gouffre abyssal. Autrement, la colère du peuple continuera de se développer et entraînera des changements politiques encore plus sismiques que l’élection de Donald Trump et la sortie de la Grande-Bretagne de l’Union européenne.
L’indécence

« Il est obscène qu’autant de richesse soit dans les mains de si peu de gens, quand une personne sur 10 survie avec moins de 2 $ par jour », a déclaré Winnie Byanyima, directeur d’Oxfam International. « L’inégalité enfonce des centaines de millions d’individus dans la pauvreté, elle frappe nos sociétés et porte atteinte à la démocratie », a-t-il ajouté.
Le rapport sur le même sujet, publié un an plus tôt, disait que les 62 personnes les plus riches de la planète possédaient autant de richesse qu’au moins la moitié de la population mondiale. Toutefois, Oxfam a révisé ce chiffre à huit après les nouvelles informations recueillies dans la base de données d’une banque de droit helvétique, Le Crédit Suisse.

inegal02richest
Pour établir son analyse, Oxfam a aussi utilisé la liste des milliardaires publiée en mars 2016 par le magazine Forbes. Selon la liste Forbes, le fondateur de Microsoft, Bill Gates, est la personne la plus riche du monde avec un patrimoine ayant une valeur nette de 75 milliards de dollars.
Amancio Ortega, le fondateur espagnol de la maison de couture Inditex, le financier Warren Buffett, le magnat des affaires, le mexicain Carlos Slim Helu, le patron d’Amazon Jeff Bezos, le créateur de Facebook Mark Zuckerberg, Larry Ellison d’Oracle et Bloomberg, l’ancien maire De New York figure eux aussi dans cette courte liste.

« Faire la bonne chose »
Oxfam ne se contente pas de dénoncer cette inégalité indécente, l’organisation a également présenté des mesures qu’elle espère être promulguées pour aider à réduire l’inégalité. Ces mesures sont, notamment :

*Le vote de taxes et impôts plus élevés sur la richesse et le revenu afin d’assurer des conditions de vie plus équitables pour l’ensemble de la population ;

*les investissements dans les services publics et la création d’emplois ;

*une plus grande diligence des gouvernements pour assurer que les travailleurs soient payés décemment et que les riches n’échappent pas à leurs impôts ;

* l’engagement clair des chefs d’entreprise à payer leur part équitable d’impôts et un salaire décent à leurs employés.
Max Lawson, conseiller politique d’Oxfam, a exhorté les milliardaires à «faire la bonne chose» et à «faire ce que Bill Gates leur a demandé de faire, c’est-à-dire de payer leurs impôts».
La capacité des riches à éviter de payer leur part équitable des impôts a été vivement exposée dans les soi-disant «papiers de Panama», une fuite de données qui a révélé des détails sur les comptes offshore qui a aidé les individus à abriter leur richesse.