Bonne et Heureuse Année 2015!
Publication : 1 janvier, 2015 > par Sidney Usher | Catégorie(s) : Politique | Commentaire(s) (Pas de commentaire)

Plusieurs points chauds ont vu le jour durant l’année 2014, qui s’est soldée par la crise financière en Russie, et une cyber-guerre internationale. On n’oubliera pas les autres confrontations majeures, comme la bataille contre les militants de l’Etat islamique, les bombardements de gaza, l’intrusion militaire de la Russie en Ukraine et la lutte contre le virus Ebola.

Normalement, après une période mouvementée on s’attend au «calme qui succède à la tempête». Malheureusement aucune de ces sources de conflits n’a été circonscrite et d’autres points chauds surviendront sans doute en 2015.

Les tensions et guerres ouvertes en 2014 ont des causes variées: l’essoufflement ou la panne transitoire de l’économique de l’ouest, la dérive des nouvelles technologies, les rivalités régionales, la mauvaise répartition des richesses et l’accroissement des inégalités.

En milieu d’année, un rapport de l’Institut de l’économie et la paix dans le monde a montré que la paix a encore rétréci, pour la septième année consécutive depuis 2007. Au mois de novembre, le nombre de décès suite à des attaques violentes a bondi de 60%, ce qui est un nouveau record. Principalement,l’Irak, la Syrie, l’Afghanistan, le Pakistan et le Nigeria se partagent ce triste record.

A un moment où la réactivité humanitaire et militaire de l’ouest est ralentie par des coupes budgétaires, l’État islamique, lui, attire des djihadistes de partout dans le monde. Alors que certains décideurs occidentaux espèrent que la crise économique en Russie va freiner les ambitions démesurées de Vladimir «le fou» Poutine, d’autres,au contraire, pense qu’elle va le rendre encore plus imprévisible.

La Chine, dans le silence des passions,est en entrain de construire sa puissance militaire. Elle prétend à la quasi-totalité de la mer du Sud, considérée comme riche en pétrole et gaz. D’autres pays de la région comme  la Malaisie, les Philippines, le Vietnam et Taïwan ont également revendiqué leur droit de propriété sur ces espaces. Des navires de guerre chinois ont été vus à proximité d’une installation de forage pétrolier.Dans la mer orientale, un chapelet d’îlots est revendiqué par la Chine et …le Japon, suscitant la mise en garde des Etats-Unis et le blocage de l’accès de Gmail en chine.

L’impérialisme est donc de retour et avance sans masque. Une confrontation ouverte dans une partie du monde encourage des adversaires potentiels à tenter une conquête territoriale ailleurs.

Cette volonté d’annexer donne lieu à des tactiques ambiguës. Ainsi, sous le prétexte -non avéré- d’une cyberattaque de Pyongyang contre « Sony Picture », Washington a plongé le réseau internet de toute la Corée du Nord dans une gigantesque panne. Dans tous les cas, cet autre hack a mis en évidence la vulnérabilité du système de sécurité des Etats et des individus face à la menace croissante des cybercriminels, qui –soit disant en passant-ont énormément brassé en 2014.

Le dialogue souterrain et les tactiques secrètes seront-il suffisants pour satisfaire la paranoïa sécuritaire d’Israël et permettront-ils de ralentir le programme nucléaire de l’Iran ? Difficile de répondre par l’affirmative. Certains analystes estiment que le gouvernement d’Israël pourrait lancer une attaque militaire et frapper de nouveau au milieu de l’année 2015.

On aura encore droit à des images de parents dévastés qui pleurent la mort d’enfants tués dans des bombardements…

Heureusement que les hommes ont cette capacité d’oublier ou faire semblant d’ignorer la réalité, du moins le temps de se souhaiter «sincèrement» une BONNE ET HEUREUSE ANNEE 2015.

Notis©2015

Crédit photo : Amber Davis Collins/ Columbia River Peace Corps Association


Étiquettes :