Le premier débat de la présidentielle américaine
Publication : 4 octobre, 2012 > par Sidney Usher | Catégorie(s) : Politique | Commentaire(s) (Pas de commentaire)

Après le premier débat télévisé tenu à Denver, le 03 octobre 2012, au cours duquel Barack Obama et Mitt Romney ont affiché leurs divergences sur le plan de l’économie et du style, la question sur toutes les lèvres est: qui est sorti vainqueur de ce premier round ? Il est trop tôt pour le dire, et une nouvelle vague de sondages montrera dans les prochains jours si M. Romney aura réussi à remonter son retard dans les enquêtes d’opinion.

Visiblement Mitt Romney a préparé ce premier des trois débats avec ardeur et apparemment il semble être en droit d’en récolter quelque satisfaction. Pugnace et volontaire, sûr de ses informations, il a fait fi, voire ignorer, le modérateur et interrompu à plusieurs reprises le Président Obama. Il a donné l’impression d’un accusé à l’aise dans sa geôle.

En revanche, le Président Obama est entré en scène de façon prudente, voire nerveuse. Même s’il a fini par s’échauffer à un certain moment, sa prestation a été réduite au stricte minimum, pour ne pas dire terne : prise de parole confinant à la lecture devant la camera, au lieu de s’engager et d’argumenter. C’est donc un Obama qui n’a rien à voir avec le candidat de 2008 qui semblait capable de ressusciter les morts.

Barack Obama a semblé réticent à engager le combat avec son adversaire et a ostensiblement refusé de le faire lorsque ce dernier lui en a donné l’occasion. C’est peut-être délibéré. Son équipe a peut-être décidé qu’il devrait garder sa posture présidentielle et ne pas descendre dans la broussaille ou la boue pour se battre comme un chiffonnier. Si c’est cette stratégie qui a été arrêtée, alors le Président Obama a fait plus que jouer sa partition.

Finalement on peut affirmer que sur le plan du style, la gestuelle et la forme Monsieur Romney a clairement remporté le premier débat. Mais, il ne devrait pas célébrer la victoire maintenant, à l’image de quelques membres de son équipe qui, le débat à peine terminé, ont envahi la salle de presse, arborant un sourire triomphalement éclatant.

Après ce premier débat, si les sondages, jusque là favorables au Président Obama, ne bougent pas en sa faveur, Monsieur Romney devrait s’inquiéter sérieusement.

Notis©2012


Étiquettes : , ,