Le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) réalise régulièrement des études sur l’ampleur du cancer (36 types) dans le monde (185 pays).
La principale information du récent rapport du CIRC est que les taux et les décès liés à au cancer augmentent d’année en année. Chaque année, 18,1 millions de nouveaux cas de cancer sont diagnostiqués et 9,6 millions de personnes meurent de cette maladie. Un homme sur cinq et une femme sur six développeront la maladie au cours de leur vie.
Les habitants des pays riches et développés sont davantage touchés par le cancer que ceux vivant dans les pays pauvres. Ce qui signifie que le cancer est fortement lié au mode de vie et peu lié à l’indigence.
Tabac

Le cancer du poumon, le cancer du sein chez la femme et le cancer de l’intestin sont responsables d’un tiers des cas de cancer et de décès dans le monde.

Le cancer du poumon est donc devenu la principale cause de décès par le cancer chez les femmes dans 28 pays. Les pays les plus touchés sont les États-Unis, la Hongrie, le Danemark, la Chine et la Nouvelle-Zélande.
George Butterworth, de l’association caritative Cancer Research UK, a déclaré: «Le tabac est la principale raison pour laquelle un plus grand nombre de femmes à travers le monde contractent un cancer du poumon que jamais auparavant.
Les cigarettes sont de plus en plus populaires chez les femmes vivant dans les pays à revenu faible et intermédiaire où le marketing agressif des grandes entreprises du secteur  du tabac porte ses fruits (amers)
Par ailleurs, le Dr Freddie Bray, du CIRC, a déclaré: « Les résultats (du rapport) soulignent la nécessité de continuer à mettre en place des politiques de lutte antitabac efficaces et ciblées dans tous les pays du monde ».
Diversité

Dans l’ensemble, le rapport estime que près de la moitié des cas et la plupart des décès par cancer dans le monde se produiront, dans les cinq années à venir, en Asie, en partie à cause de la surpopulation de ce continent.
Les chercheurs ont noté une sous-estimation du cancer de foie, notamment en chine où les diagnostics sur ce type de cancer sont de mauvaises qualités.
Enfin, le CIRC suggère, en raison de la «diversité extraordinaire» des types de cancer, que les pays adaptent leur propre façon de prévenir et de traiter la maladie.

Notis©2018

Source : Global cancer data