On dit souvent que la façon de terminer une lettre en dit plus sur son signataire: ses origines, son statut socio-économique et ses ambitions. Après l’analyse de plusieurs formules variées de bas de page, l’on peut réaliser la naïveté des natifs de l’ère numérique qui se trompent souvent de cible, en utilisant des étiquettes inadaptées.

Voici quelques exemples de malentendus, à travers 10 signatures.

1. Cordialement

c’est une formule traditionnelle utilisée s’il y a un «cher monsieur» ou une «chère madame» en haut de la lettre ou du courriel.
La coutume de signer ainsi une lettre remonterait au moins au 15ème siècle. Dans une lettre en date de 1426, un certain William Paston aurait signé avec « cordialement votre ».
2. Sincèrement
Une lettre adressée à une personne en particulier, dont le nom est incontestablement bien écrit, s’accorde bien avec « Sincères salutations » ou « sincèrement votre».
3. Bv
Une étiquette courte, sans fioritures, appréciée par les hommes d’affaires occupés et pressés est «Bv», qui signifie «Bien à vous». Le problème avec cette option est qu’elle témoigne de la froideur de son signataire.

D’autres abréviations – si vous voulez donner l’impression que vous êtes submergé par le travail et extrêmement chargé – sont ‘rgds’ (salutations), ‘crmt’ (cordialement), ou ‘mci’ (merci).
4. Merci
« Merci » ou « merci beaucoup » est, apparemment, une façon polie de signer un e-mail ou une lettre. N’oubliez pas de mettre un point final à la fin. Cette signature peut paraitre soudainement brusque et peut sembler sarcastique.

«Merci d’avance» peut sembler passif mais agressif – l’implication étant que le destinataire est sur le point de faire immédiatement ce qu’on lui demande. De même: « hâte de lire votre réponse rapide » ou  » dans l’attente de vous lire » produit le même effet.
5. Souhaits les plus chaleureux
Emma Gannon, auteure de «  ‘Ctrl, Alt, Delete: Comment j’ai grandi en ligne’ », ne peut pas supporter les « souhaits les plus chaleureux » ou les « salutations les plus chaleureuses ». Pour elle, tout ce qui est «chaud» apparaît trop proche, trop écœurant et trop familier.

« C’est presque aussi mauvais que de recevoir un salut de quelqu’un que vous n’avez jamais rencontré. Donc, assurez-vous de bien connaître la personne avant de recourir aux termes d’affection! », écrit-elle.
6. XXX
Les « xxx » et « Bisous » à la fin d’un e-mail sont très bien si le destinataire est un ami ou un membre de la famille. A contrario, il serait maladroit de les distribuer à ceux que nous ne connaissons pas bien – comme un client, un nouveau collègue.
7. Une chanson d’une chanson ou une citation célèbre
Pour les amis et la famille, les signatures traditionnelles peuvent paraitre répétitives ou sembler un peu fades. Pourquoi ne pas essayer de signer avec les paroles d’une chanson ou une citation de votre film préféré, adapté à la personnalité du destinataire. À un être cher: «Et je t’aimerai toujooouuuuuuurrr.» Ou dans une lettre de démission à votre patron, peut-être: «Ce soir, je vais faire la fête comme si c’était en dix-neuf cent quatre-vingt-dix-neuf.
8. Le précédent