Outre les publicités traditionnelles qui indiquent clairement le contenu de leurs messages, les professionnels de la publicité utilisent d’autres formats qui rendent moins évident qu’elles font la promotion d’un produit particulier.

On peut distinguer, grosso modo, trois formats publicitaires: les publi-reportages, les articles publicitaires et la publicité basique. Cependant, ces formats présentent des similitudes tellement grandes que l’on est en droit de se demander s’il ne s’agit pas au fond d’un seul et même type de publicité.

Publi-reportages

L’info-commerciale également appelée programmation payante est un type de publicité télévisée. Généralement, elle s’accompagne d’un numéro de téléphone sans frais ou indique un lien vers un site Web.

Ce type de publicité est souvent d’une longue durée, presque une demi-heure, voire une heure.

Les publi-reportages ont débuté dans les années 1930 aux États-Unis où souvent ils ont été diffusés à partir de 02 heures du matin, jusqu’à 6 heures du matin, à des heures de faibles taux d’audience.

Ces formats de publicités ont eu tellement de succès que certains ont été programmés à des moments de fortes affluences.

Finalement, le terme « publi-reportage» a été étendu à d’autres types d’annonces similaires qui utilisent n’importe quel type de média, tel que l’impression ou la vidéo et peuvent s’étendre sur toutes les durées (de 10 minutes à une heure).

Les instances nationales de régulation publicitaire exigent que les publi-reportages ne fassent pas plus de 15 minutes et que l’annonceur indique clairement qu’il s’agisse d’une publicité payante pour un produit ou un service particulier, au début et à la fin du programme. Une contrainte à laquelle semble échapper les info-reportages diffusés via les médias sociaux.

Articles publicitaires

Le site Wikipedia décrit ce format comme « une publicité sous forme de contenu éditorial ». Ce type de publicité provient donc des mots« publicité » et « éditorial ».

Dans les publications imprimées, les publicités sont habituellement écrites comme si elles étaient des articles objectifs et elles semblent présenter des nouvelles plutôt que principalement un objets commercial.

À la télévision, les articles publicitaires sont semblables aux info-reportages abrégés. Parfois, ils prennent la forme d’une discussion entre un annonceur et un représentant d’une entreprise. Cette pratique est de plus en plus utilisée à travers les vidéos en ligne

Publicité intégrée

Le terme « publicité native » est généralement utilisé pour décrire un nouveau type de publicité très courant sur internet. Ces fausse-vraie annonces commerciales foisonnent en effet sur Internet. Ces messages tentent souvent, mais pas toujours, de dissimuler le fait qu’ils sont d’ordre publicitaire en se fondant dans la forme de la plate-forme sur laquelle ils apparaissent, afin d’être considérés comme un pur produit de la rédaction. Le terme «vernaculaire» est destiné à désigner le fait que l’annonce est cohérente avec d’autres contenus sur la plate-forme.

Cependant, il y a des inquiétudes concernant ce type de publicité, car il ne révèle pas l’implication d’un contenu payant. Dans certains cas, le contenu contient également des liens que les annonceurs ont payés pour être intégrés dans le décor numérique.

La publicité « vernaculaire » est destinée à permettre aux consommateurs de croire qu’ils ont acquis une connaissance précieuse. Ces types de messages ne sont pas destinés à faire peser sur les lecteurs, auditeurs et utilisateurs l’obligation de passer à la caisse.