L’AGE D’OR DU TRAVAIL A LA PIGE
Publication : 19 mars, 2018 > par Sidney Usher | Catégorie(s) : R.H. | Commentaire(s) (Pas de commentaire)

Pages : 1 2

Certes des milliers d’emplois ont été supprimé par le changement technologique, mais d’autres sources de revenu sont apparues sur le marché, à travers des plateformes qui associent le fournisseur au client. Par exemple, il existe des services de covoiturage, des plates-formes de services à la demande, des entreprises qui dirigent les appels de service à la clientèle vers des prestataires indépendant, des entreprises paient moyennant des tâches en ligne…

L’organisation de nombreuses entreprises sont calquée sur celle d’Hollywood : des équipes de travailleurs se réunissent pour atteindre un objectif, puis se séparent lorsque le travail est terminé.

Le pourcentage de travailleurs intérimaires, de pigiste ou effectuant du travail indépendant est partout en croissance.

Un récent sondage a constaté que jusqu’à 20 à 30% de la population occidentale en âge de travailler est sorti de la logique de la subordination professionnelle.


Reste que gagner sa vie par un travail indépendant – par choix ou par nécessité – peut être à la fois libérateur, gratifiant et pesant.

Voici quelques conseils à considérer pour s’en sortir à bon compte :
Réveiller la compétence qui sommeille
Le vrai succès dans cet nouvel environnement du travail nécessite d’avoir au moins une compétence qualifiante susceptible de déboucher sur un travail bien rémunéré et satisfaisant. Le contraste est ici saisissant, comparativement aux emplois mal rémunérés qui offrent peu ou pas d’avantages ou d’autonomie, comme certains emplois de détail. En enchaînant deux ou trois emplois à temps partiel comme ceux-ci, vous vous retrouverez en loques et en insécurité.
Quant au profil de compétences, pensez au codage de logiciels, à la réparation de petits moteurs, à la recherche juridique, à la vente de biens immobiliers commerciaux, à la traduction, à la scénographie etc. qui font déjà partie intégrante du monde du travail.
Développer un portefeuille de compétences et d’intérêts
Au-delà d’avoir une seule compétence commercialisable, vous devriez avoir une gamme de compétences et d’intérêts qui peuvent fournir une base de travail.

Faites une liste des choses que vous faites et que les gens disent apprécier ou que vous aimez faire.

La diversification fournit la sécurité: n’attachez pas votre avenir à une tâche ou à un type de travail particulier ! Découvrez  une gamme d’activités qui concordent avec vos intérêts et contraintes de temps et génératrice d’un flux diversifié de revenus.

Pensez à votre marque personnelle (compétence intrinsèque) en laissant simplement les gens savoir qui vous êtes ce que vous faites et quel travail vous avez accompli récemment – via les réseaux sociaux, les contacts personnels ou un site Web. Rappelez-vous, vous êtes un indépendant de la grande société et vous devriez passer une partie de votre temps à votre visibilité.

Bien Gérer le Temps
Souvent négligé, une bonne gestion du temps devient critique lorsque vous êtes sous le statut de travailleur indépendant. Vous pourriez avoir plusieurs emplois ou projets, avec des échéances qui se chevauchent.
Vous aurez également besoin de temps pour suivre vos dépenses, la tenue de livres d’encaissement et de décaissement, la facturation… Vous aurez besoin de temps pour regarder vers l’avenir: pas seulement ce que vous voulez faire la semaine prochaine, mais l’année prochaine et plus. Comme toute entreprise, vous aurez besoin de temps de «recherche et développement» pour envisager de nouvelles choses.
Et n’oubliez pas de profiter du temps d’arrêt de votre travail et de prendre le temps pour mieux décoller. Et puis, il y a des responsabilités personnelles omniprésentes, qui peuvent exploser à tout moment. Vous aurez plus de flexibilité pour faire face à ces problèmes, mais vous devrez ajuster votre horaire de travail pour vous adapter aux changements.
Avoir de la Ressource
Les travailleurs indépendants ne sont pas seuls. Il existe des moyens de trouver des conseils, de l’aide et de l’information. Des entités comme « The Freelancers Union », une organisation à but non lucratif fondée en 2003, fournit des conseils et des conseils sur un éventail de questions, notamment les questions financières et d’assurance.
Le site de financement à la consommation NerdWallet présente des articles utiles qui donnent un bon aperçu de ce que les travailleurs indépendants doivent penser en termes d’impôts, d’assurance et de retraite.
Gérer la carrière.
Cela est simple, mais pas si facile à suivre, car nous avons tendance à confondre le poste d’emplois et la carrière. Les emplois exigent beaucoup de notre temps. Mais les emplois sont temporaires et sont presque toujours au service de quelqu’un (ou quelque chose) d’autre. Mais ta carrière t’appartient à toi seul, il tu dois à nourrir, la diriger, l’imaginer et la réinventer. Personne d’autre ne peut le faire pour toi et à ta place.
Notis©2018

Pages : 1 2


Étiquettes : , , ,