VERS LA FIN DU CHANGEMENT D’HEURE (?)
Publication : 14 mars, 2018 > par Sidney Usher | Catégorie(s) : Economie, Politique | Commentaire(s) (Pas de commentaire)

Des eurodéputés ont mis en évidence les risques pour la santé du fait du changement horaire d’une heure, qui a lieu dans cet espace chaque année le dernier week-end de mars, avant d’être annulés le dernier week-end d’octobre. Ce mouvement en marche avant et marche arrière  ne fait plus l’unanimité. Cette fissure pourrait conduire les pays européens à abandonner la nécessité de changer les horloges tous les six mois.

« Système obsolète »

Les membres du parlement européen ont voté par 384 voix contre 153 au terme d’une réunion à Strasbourg, en France, pour demander à la Commission européenne de «lancer une évaluation complète» du système actuel et, si nécessaire, de «présenter une proposition pour sa révision».

« De nombreuses études n’ont pas abouti à un résultat concluant, mais indiquent des effets négatifs sur la santé de l’homme », a déclaré proposition des députés frondeurs.

Les partisans de l’heure d’été, adoptés au début du XXe siècle, affirment, eux, que les heures plus longues de la journée en été aident à économiser l’énergie et à accroître la productivité.

Mais les hauts responsables politiques dans les États du nord de l’UE, en Lituanie, en Finlande, en Pologne et en Suède, ont critiqué le rituel, qui est également utilisé dans la majeure partie de l’Amérique du Nord.

La législation européenne, entrée en vigueur en 2001, fixe une date et une heure européennes harmonisées pour le début et la fin de l’heure d’été, dans le but d’aider le marché intérieur à fonctionner efficacement.

En soutenant la résolution – qui demandait initialement la suppression complète du système avant d’être amendée – l’eurodéputée écologiste, Karima Delli, a fait valoir que « les députés répondent ainsi aux souhaits de nombreux citoyens mobilisés contre un système devenu obsolète ».

« Les études qui montrent une augmentation des accidents de la route ou des troubles du sommeil pendant le changement de temps doivent être prises au sérieux », a-t-elle poursuivi, estimant que les économies d’énergie, objectif initial du changement de temps, « ne sont pas concluantes ».

Changement persistant

La Commission européenne, le bras exécutif de l’UE qui devrait initier tout changement de politique, ne semble par emballée par l’idée de la fin du changement d’heure en hiver et en été.

« Laisser les Etats membres libres d’appliquer des changements de temps non coordonnés serait préjudiciable pour le marché intérieur », a déclaré Violeta Bulc, membre de la Commission européenne chargée des affaires du transport.

En 2014, le président russe Vladimir Poutine a fait passer la Russie à l’heure d’hiver, après une expérience ratée qui la poussé à mettre son pays sur l’heure d’été toute l’année.

Cette volte-face a causé du chagrin dans les régions les plus septentrionales de la Russie, où les citoyens se plaignent d’une aube très tardive pendant les mois rudes d’hiver.

Les États-Unis ont fait plusieurs essais de changement d’heure, ont abandonné le principe, avant de le mettre définitivement en place en 1966. Les États-Unis sont à l’heure d’été depuis le deuxième dimanche de mars et jusqu’au premier dimanche de novembre. En décalé, donc, par rapport aux changements d’heure en Europe. Cependant, tous les États des USA ne l’appliquent pas. Les Îles Américaines du Pacifique, dont Hawaï, conservent l’heure d’hiver toute l’année. La luminosité constante rend le changement d’heure inutile.

Notis©2018


Étiquettes : , , ,