L’une des raisons de l’adoption du numérique par de nombreuses entreprises est le besoin de célérité accrue et d’agilité plus grande, en réponse aux situations évolutives du marché ou aux attentes imprévisibles des clients. Certes, les modèles traditionnels de gestion peuvent fournir quelques outils pour aider à atteindre cet objectif, mais peu sont adaptés au processus de transformation numérique.

Le Business Process Management (BPM) est une approche qui cadre bien avec les stratégies de transformation digitale au sens large. En effet, contrairement à l’approche lourde et héritée de la gestion des ressources internes, qui repose essentiellement sur des documents (principalement sous la forme d’enregistrements papier), une gamme de nouveaux logiciels est désormais disponible pour faciliter l’optimisation globale d’une entreprise.

Définition

Le BPM relève de la gestion des opérations courantes. Il se réfère à toute séquence d’événements ou de tâches qui doivent être effectuées en vu du fonctionnement normal d’une entreprise. C’est une discipline qui déploie différentes méthodes pour découvrir, modéliser, analyser, mesurer, améliorer, optimiser et automatiser les processus de gestion interne. Le fait qu’il y ait différents modèles de traitement signifie que, bien qu’il y ait un objectif commun qui est l’efficacité commerciale, il n’y a pas d’approche unique quant à la façon dont cela peut être réalisé.

Contrairement à d’autres outils de gestion de la qualité, BPM ne permet pas d’apporter des améliorations incrémentielles à un processus ou à une sortie départementale, mais plutôt d’améliorer la performance globale de l’entreprise.

Les principales préoccupations de l’approche BPM impliquent :

*la gestion des actifs;

*le développement d’actifs;

*la livraison de produits à valeur ajoutée ou de services adaptés aux besoins des clients.

BPM et technologie

Contrairement à d’autres outils commerciaux qui relèvent du domaine de la gestion de la qualité, le BPM est une approche adaptée à l’utilisation de la technologie. Le BPM associe les gens à la technologie.

Un domaine où la technologie est utilisée pour soutenir l’approche BPM est l’analyse de l’information en temps réel. Pour que le BPM fonctionne, il est possible de répondre à ces besoins. Cela peut être facilité par des outils tels que les tableaux de bord en temps réel. Avec cet instrument, il y a souvent des filtres prédéfinis permettant une gestion des exceptions de sorte que les gestionnaires n’interviennent que pour répondre aux événements critiques.

BPM et transformation numérique

Il existe cinq façons principales par lesquelles le BPM finalise le processus de transformation numérique auquel de nombreuses entreprises veulent aboutir :

*Le premier est l’utilisation de « moteurs de processus ». Ce sont des outils logiciels conçus pour permettre la modélisation et l’exécution d’applications technologiques qui suivent, notamment les règles de fonctionnement interne.

*Le deuxième domaine concerne l’utilisation efficace des analyses fonctionnelles. Ici, les logiciels peuvent être utilisés pour permettre aux gestionnaires d’identifier les problèmes, les tendances et les opportunités d’affaires, grâce à des rapports intelligents.

*Le troisième domaine concerne la gestion de contenu, qui couvre un éventail de plates-formes sophistiquées pouvant permettre le stockage, la sécurisation de documents et d’images électroniques.

*Le quatrième domaine est l’utilisation d’outils de collaboration pour améliorer la communication intra et interdépartementale, en favorisant des forums de discussion, des espaces de travail dynamiques et des forums de discussion. Lorsqu’ils sont utilisés efficacement, ces outils peuvent aider à découvrir les indices de la prochaine innovation.