LES ZONES A RISQUES
Publication : 26 novembre, 2017 > par Sidney Usher | Catégorie(s) : Environnement, Politique | Commentaire(s) (Un commentaire)

Avant de réserver l’endroit pour vos prochaines vacances, vous devriez peut-être jeter un coup d’œil sur la nouvelle «Carte des risques liés aux voyages». Cette carte interactive révèle quels pays sont les plus exposés aux risques en matière de sécurité en général, de sécurité routière et des questions médicales.

La Finlande, la Norvège et l’Islande affichent les classements les plus bas pour les trois catégories, tandis que –sans surprise– la majeure partie des pays situés en Afrique est jugée très dangereuse pour la sécurité et la sûreté routières.

Les hauts et les bas

Les pays catalogués dans la catégorie de «faibles» risques en matière santé sont, notamment, le Canada, les États-Unis, la majeure partie des pays situés en  Europe, l’Australie, la Nouvelle-Zélande et le Japon.

Le Brésil, la Chine et la Russie sont tous considérés comme ayant un «risque variable de développement rapide» en matière de santé.

Dans le domaine sécuritaire, les risques sont jugés « insignifiants » au Groenland, en Islande, en Finlande, en Norvège et en Suisse. Ils sont «faibles» au Canada, aux États-Unis, en Espagne, au Royaume-Uni, en France, au Japon, en Nouvelle-Zélande et en Australie.

En revanche, la Syrie, le Mali, la Libye, le Soudan du Sud, l’Afghanistan, la Somalie et le Yémen sont tous classés comme «extrêmes» dans cette catégorie. Au Mexique, au  Pakistan et dans certaines parties de l’Inde, ces risques seraient à un «haut» niveau.

En ce qui concerne la sécurité routière, Brésil, la Bolivie, l’Arabie Saoudite, l’Iran et le Kazakhstan sont au même niveau de déficit que les pays d’Afrique. Dans cette catégorie, les États-Unis obtiennent un classement «modéré» et la plupart des pays d’Europe sont classés comme «très bas» ou «bas», tout comme le Japon, l’Australie et la Nouvelle-Zélande.

Un monde plus dangereux

Une enquête mondiale réalisée par Ipsos Mori révèle que les deux tiers (63%) des personnes pensent que les risques de voyage ont augmenté au cours de l’année écoulée- les menaces à la sécurité et les catastrophes naturelles étant citées comme principales raisons du changement des plans de voyage.

L’étude a également constaté que 58% des voyageurs d’affaires ont modifié leurs plans de voyage en raison des menaces à la sécurité.

Près de la moitié (43%) ont dû modifier leurs itinéraires en raison de catastrophes naturelles, y compris des phénomènes météorologiques extrêmes.

Les cartes à Risques

Risque 1

Cette carte, publiée par l’agence internationale, dénommée « International SOS & Control Risks », montre les endroits les plus susceptibles de mettre votre santé en danger. Les pays à « faible » risque sont marqués en vert, « moyen » en jaune, « haut » en orange, « très haut » en rouge et ceux qui ont un «risque variable en développement rapide», comme le Brésil et la Russie, sont marqués en marron clair.

Risque 2

Cette carte montre quels pays présentent les risques de sécurité les plus élevés et les plus faibles, ceux qui présentent un risque insignifiant en vert clair, les pays à faible risque sont marqués en jaune, moyen en brun, élevé en rouge et extrême, comme la Libye, rouge foncé

Risque 3

Cette carte montre les pays classés en fonction des risques en matière de sécurité routière, avec ceux ayant « très peu » de risque marquée en rose pâle, « faible » en brun très clair, « modérée en nuance » plus foncée et pays à « haut et très haut risque » sélectionnés dans une couleur marron ou encore plus foncés.

Notis©2017


Étiquettes : , , , , ,