Après une série d’avertissements sur l’arrivée massive des robots dans le monde du travail, il semble que les professionnels du chiffre soient plus que jamais convaincus de cette réalité. Les comptables -en avance ou consciencieux- sont, en effet, persuadés que les machines sont en train de voler leurs emplois et cela les rend vraiment très nerveux.

Automatisation générale

Un rapport produit par le cabinet de comptabilité en ligne, FreeAgent, montre que plus de six comptables sur dix, soit 62%, ne s’attendent pas à jouer, dans cinq ans, le rôle déterminant qu’ils jouent actuellement au sein de la société. Presque tous (96%) croient que tout ou partie de la comptabilité des entreprises sera automatisée d’ici 2022.

Plus de quatre sur dix des comptables interrogés ont déclaré qu’ils avaient l’intention de se recycler afin de préserver leur rôle dans l’avenir. Mais beaucoup craignent le pire et croient en conséquence qu’ils devraient bientôt chercher à se caser dans une autre filière. Quelque 22 p. 100 des participants prévoient que la totalité ou la majeure partie de la profession comptable sera automatisée dans les cinq ans à venir.

Destruction « sans merci »

En Angleterre, le gouverneur de la Banque centrale, Mark Carney, avait déjà prédit que 15 millions de Britanniques, soit près de la moitié des 31,8 millions de travailleurs du pays, pourraient être remplacés par des robots au cours des prochaines années. Selon lui, ce changement catastrophique s’explique par la destruction « sans merci » des moyens de subsistance par la révolution technologique.

Les experts ont prévenu que de nombreuses professions, y compris les comptables et les agents immobiliers, pourraient tout simplement disparaitre dans un avenir proche. Ils ont également souligné que la montée des machines augmenterait la productivité, créant d’autres emplois subsidiaires, périphériques et finalement précaires pour les êtres humains.

Dans un rapport paru début 2017, La société de comptabilité, PwC, a prédit que qu’un tiers des emplois dans le monde pourraient être automatisés au cours des quinze prochaines années.

Notis©2017