LA PLUS GRANDE MENACE DU 21ÈME SIÈCLE
Publication : 1 novembre, 2017 > par Mary Mazur | Catégorie(s) : Droit humanitaire, Environnement, Santé | Commentaire(s) (Pas de commentaire)

Le changement climatique nuit déjà gravement à la santé de millions de personnes à travers le monde. A ce rythme il sera la plus grande menace pour la santé de l’homme au 21ème siècle. C’est la principale conclusion d’un rapport de 50 pages, rédigé par une trentaine d’organisations et publié dans la revue scientifiques et médical, « The Lancet ».

Les vagues de chaleur sont de plus en plus fréquentes et les températures augmentent sans arrêt. En conséquence, les moustiques et autres insectes porteurs de maladies graves et mortelles, étendent leur rayon d’action.

Toutes les politiques de protection environnementale ont montré, jusqu’à présent, leur impuissance face à un monde qui se réchauffe inexorablement.

Analysant l’impact des conditions environnementales sur la santé humaine, les chercheurs ont constaté que partout dans le monde, les changements climatiques ont déjà un grand effet sur la santé humaine. Le monde a, en effet, connu une augmentation de 46% des catastrophes liées aux conditions météorologiques depuis 2000. Les vagues de chaleur sont un problème particulier, car ils ont augmenté en fréquence. Les vagues de chaleur ont affecté plus de 125 millions supplémentaires de personnes âgées au cours des 16 dernières années.

La transmission de la fièvre dengue a augmenté de 10% depuis les années 1950, car les moustiques ont pu augmenter leur surface de prédiction, en raison de la montée de la température.

Le professeur Hugh Montgomery, de l’University of London, a déclaré: Le réchauffement climatique « est la principale menace pour la santé au vingt-unième siècle. C’est maintenant que nous commençons à ressentir les impacts du changement climatique. »

L’agence météorologique de l’ONU a récemment déclaré que le dioxyde de carbone a « atteint son plus haut niveau en trois millions d’années. » Selon l’Organisation météorologique mondiale, l’augmentation «record» du dioxyde de carbone est directement liée aux émissions de gaz à effet de serre et au phénomène climatique à grande échelle dénommé El Niño, dont l’origine reste encore inconnue. Ce phénomène océanique du Pacifique équatorial, affectant le régime des vents, la température de la mer et les précipitations, se traduit par une hausse de la température à la surface de la mer.

Notis©2017


Étiquettes : , , ,