JON HENDRICKS, LE PORTE-PAROLE
Publication : 24 novembre, 2017 > par Sidney Usher | Catégorie(s) : Culture | Commentaire(s) (Pas de commentaire)

Le batteur et chanteur (accessoirement Juriste et Comptable), dévoilé dans les années 1950 à travers le trio vocal « Lambert, Hendricks & Ross », Jon Hendricks est mort le 22 novembre 2017. Une énorme perte. Il avait 96 ans.
Jon Hendricks était surtout connu pour la vocalisation des morceaux joués par des musiciens de Jazz. Cette technique, dont l’invention est attribuée  au chanteur Eddie Jefferson (03 août, 1918 – 9 mai, 1979), consiste à raconter une histoire à partir d’une improvisation instrumentale.

Mais Jon Hendricks est allé plus loin en créant ses propres improvisations vocales, en plus d’ajouter des mots à ceux des autres. Il a souvent pris des chansons enregistrées par de célèbres ensembles de jazz comme le Count Basie Orchestra et a ajouté des mots pour créer des morceaux uniques, comme avec « Jumpin ‘at the Woodside ».
Il est devenu célèbre en 1957 avec le succès de « Sing a Song of Basie » enregistré avec son collègue musicien Dave Lambert. Le succès est devenu encore plus grand lorsque le duo se transforma en trio avec Annie Ross.

Au sein de la formation « Lambert, Hendricks & Ross », il a été le principal parolier et porte-parole sur scène. Le groupe était connu pour son chant, sa mise en scène et son harmonisation uniques. Le trio s’est séparé en 1962 et Hendricks a continué à travailler en tant que parolier et s’est réinventé avec un nouveau groupe de rock appelé « The Warlocks », qui s’est rebaptisé finalement le « Grateful Dead ».

Chanteur et auteur de « Lyrics », Jon Hendricks a exprimé ses talents multiples avec un humour constant, jouant sur et avec les mots, jonglant de manière désinvolte. Sa voix prodigieusement souple, au timbre rauque et feutré, est associée à une diction claire jusque sur les tempos les plus rapides. Jon Hendricks, c’était est c’est encore une maitrise admirable de la technique vocale, une parfaite mise en place et un sens de la « performance » reconnu et influent – Al Jarreau est un de ses admirateur, Bobby McFerrin fut un de ses élèves et collaborateurs.

En plus de sa carrière de chanteur, Hendricks a enseigné le jazz à l’Université de Toledo et a travaillé comme critique musical.
Il laisse dans le deuil sa fille Michelle et sa petite fille Aria.

Notis©2017


Étiquettes : , ,