LA PREMIÈRE IMPRESSION
Publication : 1 octobre, 2017 > par Sidney Usher | Catégorie(s) : Management | Commentaire(s) (Un commentaire)

Pages : 1 2

Personne ne peut savoir à l’avance l’impact qu’une nouvelle rencontre peut avoir sur la suite de sa carrière, de sa vie. Tout se joue en un « clin d’œil ». Le premier « clin d’œil » détermine, en effet, la suite du rapport avec une personne qu’on rencontre pour la première fois.

Pendant ce laps de temps, chacun juge l’autre, sans savoir pourquoi. Cette méfiance réciproque peut déboucher sur des incompréhensions, incidents, voire accidents dommageables de part et d’autre.

Que faire lors d’une rencontre banale qui, dans des circonstances particulières, pourrait s’avérer salutaire et changer le cours des choses ?

Voici quelques pistes qui pourraient « transformer le premier essai ».

La recherche

Certaines réunions sont accidentelles, mais beaucoup ne le sont pas. Menez donc des recherches en posant des questions à des connaissances ou même par voie d’internet pour apprendre davantage sur la personne que vous allez rencontrer. Dans tous les cas, faites un effort avant la réunion qui pourrait influer sur votre façon de travailler ou de vivre.

Le contexte

Il y a une grande différence entre rencontrer quelqu’un pour la première fois à titre privé et une première discussion avec un nouveau fournisseur ou encore une entrevue d’emploi. Pour comprendre la dynamique de la première rencontre, il faut tenir compte du contexte et réaliser que vous n’avez pour l’instant qu’une vue limitée sur cette personne à rencontrer.

Le confort

Peu de gens sont vraiment à l’aise lors d’une première rencontre. L’ego, la fragilité et l’image qu’on a de soi entrent en jeu.

Se mettre en tête que l’interlocuteur est lui aussi mal à l’aise, permet de bien d’évacuer ce stress potentiel et de mieux se concentrer sur le sujet.

Le sourire

Sourire quand vous rencontrez quelqu’un est le plus vieux conseil du monde. Cela dit, tous les sourires ne se ressemblent pas et n’ont pas les mêmes effets.

Même un sourire sincère peut s’avérer catastrophique. Sans le savoir ni le vouloir, vous pourriez donner à quelqu’un le sentiment que vous êtes prêt à lui vendre une voiture d’occasion, alors qu’il recherche une neuve. De plus, un sourire pourrait être inapproprié dans certaines situations : le contexte de la réunion et la culture locale. Laissez échapper un sourire peut dans certaines circonstances heurter et compromettre une relation potentiellement prometteuse.

Le regard

Comme le sourire, regarder directement un interlocuteur dans les yeux est un conseil aussi vieux que le monde. Cependant, vaut mieux éviter de regarder les gens droit dans les yeux systématiquement et par inadvertance. Ils finiront par l’interpréter comme un signe de suffisance ou une teste pour montrer  votre domination.

Rappelez-vous, aussi que chaque culture traite le contact visuel différemment. Regarder les gens droit dans les yeux lors d’une réunion de travail pourrait être considéré comme une impolitesse aux Etats-Unis d’Amérique ou même une agression dans d’autres pays.

Ici encore, il faut faire des recherches pour apprendre les règles, us et coutumes, en fonction de la personne que vous êtes sur le point de se rencontrer. Si vous ne pouvez pas avoir ces pré-informations, référer vous à leur langage corporel et leur posture.

La salutation

Dans un monde globalisé, mais toujours divers, les salutations varient. Ce qui est convenable dans une culture pourrait être perçu comme une impolitesse dans une autre culture. Une poignée de main pourrait être acceptable entre deux personnes du même sexe, mais pas entre un homme et une femme. Dans certains pays, un léger salut pourrait être considéré comme suffisant et approprié.

L’environnement

Si vous rencontrez quelqu’un dans son bureau ou à son domicile ou encore dans un autre endroit où ils habitent souvent, regardez autour de vous. Y a t-il des photos de famille? Quels types de livres et œuvres d’art préfèrent-ils? Cet environnement suggère-t-i-l  des goûts traditionnels ou avant-gardistes ? … Apprenez à connaître votre interlocuteur en prêtant attention à son environnement.

La concentration

Il faut faire un « focus » sur les besoins, les intérêts et le confort de votre interlocuteur. Cela ne signifie pas qu’il faille ignorer vos propres intérêts, surtout si la réunion répond à un but précis. Mais ne pas s’ouvrir à l’extérieur vous fera rater des informations substantielles. Tenir compte de l’existence de l’autre est à la base de tous types de relation humaine.

Conclusions

Une première rencontre détermine la suite d’une relation et des événements. Soyez conscient des signes que manifesterait votre interlocuteur pendant et au terme de cette première rencontre. Cela vous permettra de savoir s’il est prêt à passer à autres choses ou une étape supérieure. L’idéal est qu’il prenne l’initiative de la prochaine rencontre. Comme le dit un vieux dicton « on revient toujours au premier sentiment».

Pages : 1 2


Étiquettes : , , ,