L’ASSURANCE HABITATION
Publication : 25 octobre, 2017 > par Mary Mazur | Catégorie(s) : Finance-Comptabilité | Commentaire(s) (Pas de commentaire)

Lorsque l’on choisit une assurance habitation, il est important de connaître certaines notions afin d’être bien protégé en cas de sinistre et d’éviter de payer trop cher.

  1. Assurance tous risques

Une couverture de base vous protège contre les sinistres courants, comme le feu, le vol, les dégâts d’eau, le vandalisme, etc. Comme son nom l’indique, la couverture tous risques protège vos biens contre tous les risques. Les deux types d’assurance comportent toutefois des restrictions. Informez-vous auprès de votre assureur.

  1. La responsabilité civile

Que se passe-t-il si vous causez des dommages à un tiers ou à ses biens? Incluse dans l’assurance habitation, la responsabilité civile vous protège en tout temps et partout. Toutefois, si vous voyagez souvent à l’étranger, il peut s’avérer utile d’augmenter, à peu de frais, le montant de votre protection en responsabilité civile, parce que les sommes pouvant vous être réclamées peuvent être considérables.

  1. Les dégâts d’eau

La plupart des polices offrent une protection contre les dégâts d’eau, mais elles sont souvent limitées. Les dégâts d’eau étant l’une des causes les plus fréquentes de réclamations, il est sage d’augmenter sa couverture si vous pensez courir un risque accru. Sachez que les refoulements d’égouts doivent faire l’objet d’une protection complémentaire.

  1. Les protections supplémentaires

Vous avez une piscine, des bijoux très précieux, une collection de timbres, des œuvres d’art? Si vous possédez des biens très onéreux ou que votre situation sort de l’ordinaire, vous pourriez avoir besoin de protections supplémentaires, ce que les assureurs appellent des «avenants». Discutez avec votre assureur de tout ce qui pourrait ne pas être couvert par l’assurance de base.

  1. Les vacances

Les cambriolages sont plus fréquents pendant les vacances. Demandez à un voisin de garder l’œil sur votre propriété et de s’y rendre régulièrement pour s’assurer que tout est en ordre. Vérifiez aussi les exigences de votre assureur en ce qui concerne le maintien de votre protection pendant une absence prolongée.

  1. Propriétaire ou locataire

Que vous soyez locataire ou propriétaire, il est essentiel de toujours vous assurer convenablement, vous pourriez par exemple être tenu responsable de dommages occasionnés à de tierces personnes. Par exemple, en tant que locataire, vous courez toujours le risque de causer des dommages à vos voisins ou de provoquer un accident. Assurez-vous de toujours souscrire une assurance habitation avec responsabilité civile.

  1. La copropriété

L’assurance de votre syndicat de copropriété couvre entre autres les dommages aux bâtiments et aux parties communes, mais ne protège pas vos biens et les améliorations apportées à votre unité de condominium. Vous devez donc toujours avoir une assurance habitation, d’autant plus que celle-ci vous offre une protection en responsabilité civile.

  1. Le bureau à domicile

Si vous avez un bureau à domicile, votre assurance habitation couvre probablement l’équipement de base que vous utilisez, de façon limitée. Toutefois, elle ne prend peut-être pas en compte la responsabilité civile liée à votre activité. Pour être certain d’être protégé adéquatement, expliquez votre situation et votre activité à l’assureur. Il pourra vous proposer une protection supplémentaire ou spécifique, selon le cas.

  1. La résidence secondaire

La couverture d’assurance appropriée pour une résidence secondaire dépend de son utilisation. S’il s’agit d’un pied à terre, cabanon, chalet ou autre occupé une fois ou deux par an, les protections offertes seront plus restreintes.

Même si elle est modeste, vous devez vous protéger afin d’être protégé dans le cas où une personne se blesserait sur les lieux de votre résidence, ou dans le cas où un incendie y débuterait et se propagerait à d’autres propriétés.

  1. Le système de prévention contre le vol

La plupart des assureurs vous accorderont certains avantages si vous avez un système d’alarme. Ces avantages peuvent s’appliquer, par exemple, au montant de la prime à payer. Vous pourriez aussi ne pas avoir de franchise à payer en cas de sinistre. Vérifiez auprès de votre assureur les avantages auxquels vous avez droit.

Notis©2017


Étiquettes : , ,