« LA PAUSE MASTURBATION »
Publication : 28 août, 2017 > par Sidney Usher | Catégorie(s) : R.H. | Commentaire(s) (Pas de commentaire)

Le bureau est généralement un environnement stressant : les échéances à respecter, les dirigeants à impressionner, les objectifs à atteindre, les collègues à dépasser… Il semble donc difficile de trouver dans cet endroit étroit et austère le moyen de se mettre à l’aise.

Heureusement, la science a la solution : la masturbation!

La masturbation est censée à la fois stimuler les sens et calmer les nerfs. Mais, ce qu’on ignorait c’est le nombre impressionnant de gens qui s‘y adonnent sur le lieu du travail.

Donc si vous êtes concerné, rassurez-vous, vous n’êtes pas le ou la seule : vos collègues pourraient le faire autant, voire plus, que vous. En effet, une enquête a dévoilé que près de 40% des employés de bureau ont dit qu’ils se masturbent régulièrement pendant leur service.

C’est scandaleux ! Mais c’est un fait.

Des employé(e)s ont admis pratiquer ce plaisir en solitaire surtout pendant les temps difficiles, lorsqu’ils sont sous pression (tension, surcharge, sous le coup de sanctions…). Un employé a déclaré: « Si j’ai vraiment la gueule de bois au travail, la masturbation m’aide à me sentir mieux ». Un autre a déclaré : « Je ne suis qu’une femme excitée quand la pression monte au bureau ». Des chercheurs de l’Université du Michigan (USA) ont expliqué que la masturbation augmente les endorphines et diminue la production de l’hormone du stress, le cortisol. Ce double effet peut même accroître la confiance, en particulier chez la femme.

Un maître de conférence d’une université anglaise (Nottingham) pense, lui, que les travailleurs devraient être régulièrement récompensés, lorsqu’ils atteignent les objectifs, par « des pauses motivantes de masturbation ». « Une pause masturbation » serait «très efficace» au travail et une excellente façon de soulager la tension et le stress, a-t-il déclaré.

Un coach en performance professionnelle, Cliff Arnal, va dans le même sens : « prendre une pause de masturbation pour tuer l’ennui ou s’évader de la lourdeur ambiante augmente l’attention au travail ». Il soutien qu’une « politique de masturbation sociale » pourrait entraîner « plus d’attention, moins d’agressivité, plus de productivité et plus de sourire dans le monde du travail ».

Plus de sourire ? Oui, mesdames et messieurs, car les pauses de masturbation au travail sont maintenant officiellement approuvées par la science.

Toutefois, le Dr Arnall met en garde contre les inconvénients d’une telle pratique. Selon lui, l’échec à atteindre rapidement l’orgasme pourrait entraîner une frustration accrue et des pauses excessivement longues. Ceci est important, car le bureau et tous les autres lieux réservés au travail doivent être respectés comme tels. Il y a un temps pour le travail en équipe et un temps pour les plaisirs solitaires et égoïstes. Ce dernier ne doit pas prendre le pas sur le premier.

Le docteur Arnall affirme également que l’on ne devrait pas fantasmer sur les collègues, car cela pourrait entraîner une «déficience cognitive» ou tout simplement à une conduite inappropriée sur le lieu de travail.

Notis©2017


Étiquettes : , ,