L’EXPLOSION DES PAIEMENTS NUMÉRIQUES
Publication : 27 août, 2017 > par Sidney Usher | Catégorie(s) : Finance-Comptabilité | Commentaire(s) (Pas de commentaire)

Les paiements numériques semblent désormais plus populaires que les paiements en argent comptant. Cette nouvelle popularité est d’autant plus réelle que les méthodes basées sur les applications mobiles sont largement adoptées par toutes les couches de la population. Deux facteurs sont à la base de cet essor rapide du numérique et du déclin lent et certain du cash : l’intégration des fournisseurs de paiement en ligne dans tous les systèmes d’exploitation mobiles et l’adoption des nouveaux moyens de paiement par les banques et les détaillants.

La dématérialisation

Un sondage réalisé par un site d’actualité économique, Business Insider, montre qu’aux Etats-Unis d’Amérique, près de la moitié des consommateurs préfèrent aujourd’hui réaliser leurs transactions en utilisant une application mobile. Cette enquête confirme celle réalisée quelque mois plutôt par la Banque centrale américaine.

Le sondage a constaté que l’argent a diminué en popularité : 45% des consommateurs ne font plus leurs opérations au moyen du cash. En revanche, 47% des transactions se font désormais par la voie dématérialisée.

Le nombre de transactions mobiles effectuées augmente donc rapidement. Les consommateurs visitent moins les établissements bancaires et les guichets automatiques.

Devenu accro à leurs téléphones, les gens préfèrent garder moins d’argent par devers eux et s’appuient en revanche sur les plateformes de paiement en ligne, telles que Apple Pay, Android Pay et d’autres solutions similaires moins connues mais toutes aussi efficaces.

Près de 46% des consommateurs interrogés ont déclaré utiliser du cash moins de huit fois par mois. 5% ont déclaré ne jamais avoir recours à la liquidité, ayant entièrement abandonné les pièces de monnaies, billets et notes de frais en faveur des méthodes numériques. Parmi ceux qui utilisent encore de l’argent comptant, 76% ont dit garder moins de 50 $ dans leur portefeuille. Près de la moitié ont désormais moins de 20 $ sur eux.

Les transactions entre particuliers ou les paiements peer-to-peer (P2P) basés sur les applications mobiles sont également en train d’exploser. La Banque Centrale Américaine a déclaré qu’elle a constaté une augmentation de 300% des paiements P2P après le lancement de son outil de paiement mobile, dénommé P2P Zelle, intégré dans son réseau informatique. Bref, les gens utilisent les services numériques comme une véritable alternative, en payant leurs amis en ligne et en échangeant des cadeaux de la même façon.

«L’incroyable engouement du consommateur pour les solutions bancaires numériques et mobiles change le visage de l’ensemble de l’industrie bancaire et diminue drastiquement l’utilisation du système traditionnel d’encaissement», a déclaré Gareth Gaston, un responsable de la BCA. « Les retraits dans les guichets automatiques et les visites de succursales diminuent lentement, tandis que les transactions mobiles augmentent considérablement d’une année à l’autre. Cela montre que la grande disponibilité d’une technologie gratuite et accessible à tous, rapide et facile à utiliser est en train de tuer la liquidité », a-t-il ajouté.

La résistance

Le sondage a constaté quelque différence dans l’utilisation des paiements numériques, selon les générations. Ainsi, les millénaires sont les plus touchés (49%) par les paiements en ligne. Ils sont suivis par la génération X, à 44%, et les baby-boomers, à 32%.

L’argent liquide reste plus populaire que le numérique pour l’achat de certains types de produits. Les consommateurs préfèrent utiliser de l’argent pour acheter de la nourriture, de faire une fête, assister à un événement familial ou de payer le transport. En revanche, les paiements numériques sont beaucoup plus utilisés pour payer les factures, envoyer de l’argent à des proches et assister à des concerts.

Les résultats semblent montrer que l’argent est encore la méthode la plus populaire pour des transactions intimistes. Dans l’ensemble, le numérique semble être sur le point de prendre le dessus. Mais cela ne semble pas annoncer la disparition des pièces sonnantes et billets claquants dans un avenir proche. L’argent restera pertinent et fera de la résistance pour quelques années encore, en particulier dans les régions rurales et parmi les membres plus âgés de la société.

Notis©2017


Étiquettes : , , ,