L’AMITIÉ
Publication : 18 juin, 2017 > par Sidney Usher | Catégorie(s) : Droit humanitaire, Santé | Commentaire(s) (Pas de commentaire)

Les liens entre amis deviennent beaucoup plus forts avec l’âge et, finalement, l’emportent sur les relations familiales. L’amitié joue un rôle clé dans la santé et le bonheur, surtout au fur et à mesure que nous vieillissons, révèlent deux nouvelles études qui ont mobilisé près de dix mille participants à travers près de 100 pays.

Le meilleur

L’amitié est un médicament efficace contre la maladie, selon les études menées par l’Université  du Michigan portant sur la corrélation entre l’amitié et le bonheur, d’une part, et la maladie chronique, d’autre part. Les relations amicales peuvent rendre «le monde meilleur», ont constaté les chercheurs.

Dans l’ensemble, ces études montrent que la cellule familiale est la base de la santé et du bonheur. Mais, à mesure que l’âge augmente et que le temps passe, les relations amicales exercent une influence positive plus grande que celle que procure la cellule familiale, sur les plans de la santé et du bien-être.

«Les amitiés deviennent encore plus importantes à mesure que nous vieillissons», a déclaré William Chopik, professeur de psychologie et co-auteur desdits rapports.

«Entretenir quelques bonnes amitiés peut faire la différence en matière de santé et bien-être. Il est donc judicieux d’investir dans l’amitié qui nous rend plus heureux», a-t-il ajouté.

Les conclusions de la deuxième étude révèlent que l’amitié joue un rôle important dans la façon dont les personnes âgées se sentent. En effet, pour les adultes, dont la vie est circonscrite au cercle familial, les chercheurs ont noté que ces personnes ont signalé des maladies plus chroniques. En revanche, ceux qui avaient des relations soutenus avec des amis étaient nettement plus heureux, plus épanouis.

«Il existe maintenant quelques études disponibles qui commencent à montrer à quel point les relations en dehors de la famille peuvent être importantes pour les personnes âgées», a déclaré Chopik.

Le choix

«Les résumés de ces études montrent que les amitiés prédisent le bonheur quotidien et, au bout du compte, plus de longévité, plus que ce que procurent les relations conjugales et familiales».

Les chercheurs estiment que cela a quelque chose à avoir avec le fait que les amis sont choisis et, qu’au fil du temps, les gens ne s’accrochent qu’aux meilleures relations. Les amis sont une source sûre de soutien pour les personnes qui peuvent ne pas avoir une famille à laquelle – pour une raison ou pour une autre- ils peuvent s’adresser.

Bien que les relations familiales soient «souvent amusantes », le chercheur explique que celles-ci peuvent également impliquer des interactions conflictuelles et négatives. Les interactions familiales peuvent même être monotones en comparaison aux relations qu’on entretien avec un ami de longue date.

Le professeur Chopik est donc convaincu que «Les ami(e)s nous aident à éviter la solitude, mais sont souvent plus difficiles à maintenir tout au long de la vie. Si une amitié a survécu à l’épreuve du temps, c’est vers elle qu’on se tourne naturellement pour obtenir de l’aide et des conseils. Finalement un bon ami est le partenaire idéal que chacun de nous aimerait avoir dans sa vie»

Notis©2017


Étiquettes : , , , , ,