SAVOIR ABORDER LES GENS
Publication : 13 mars, 2017 > par Sidney Usher | Catégorie(s) : Management | Commentaire(s) (Pas de commentaire)

Savoir aborder les gens, cela s’apprend. Lorsque vous avez repéré une personne qui vous semble intéressante ou que vous connaissez de réputation, respirez profondément et lancez-vous. Approchez-vous d’elle en ayant l’air sûr de vous.

La démarche, le regard, la poignée de main, le simple « bonjour » sont d’une grande importance, avant même les premiers véritables mots prononcés. Pas évident à faire, me direz-vous quand on est un timide maladif. Le grand secret pour surmonter vos peurs, c’est l’entraînement !

Une bonne poignée de main

Chez vous, devant votre glace, devant un de vos proches, vous devez mimer la scène qui vous effraie tant, vous devez vous exercez à faire une bonne poignée de main bien ferme, signe de votre confiance en vous. Une main molle et moite n’est pas engageante.

Un regard qui ne fuie pas

Pour le regard, si vous éprouvez des difficultés à fixer les gens dans les yeux, vous pouvez tricher un peu en regardant votre interlocuteur au milieu des yeux, entre les deux n’aurez pas l’impression de le fixer droit dans les yeux et vous ne serez plus paralysé.

Le bon « bonjour »

Exercez-vous, enfin, à dire « bonjour ». Cela peut paraître anodin, simpliste de préconiser un tel exercice mais, croyez-moi, il est difficile d’avoir la bonne intonation, la bonne manière de faire. Il faut que votre « bonjour » soit audible, assez fort, assez ferme, assez joyeux mais pas trop… Il ne faut pas que votre voix tremble. Au fur et à mesure, vous trouverez la bonne manière de procéder.

Pour vous aider, n’hésitez pas à visionner le film « Itinéraire d’un enfant gâté » de Claude Lelouch. Dans une des scènes, tous les secrets du « bonjour » vous sont révélés. Pour ne pas être taxé d’impolitesse, vous devez absolument accompagner votre « bonjour » du prénom, du nom, du titre ou tout simplement des mots « Monsieur ou Madame ». C’est d’ailleurs une habitude à prendre dans toutes les situations de votre vie quotidienne.

N’oubliez pas le sourire

Surtout n’oubliez pas de sourire quand vous abordez les gens. Un visage ouvert est toujours plus engageant qu’un visage fermé. Si ce n’est pas dans votre nature profonde d’être souriant, exercez-vous à sourire à toutes les personnes que vous rencontrez. Tous les actes de votre vie quotidienne peuvent être un prétexte pour vous apprendre à sourire.

Vous en ressentirez d’emblée les bienfaits. Généralement, votre sourire vous sera rendu et vous pourrez éventuellement engager plus facilement une conversation. Comme le dit le proverbe hindou : « Le sourire que tu envoies revient vers toi ».

A force de vous entraîner, les gestes, les comportements à adopter feront partie de vous. Ils vous apparaîtront moins insurmontables. Vous vous habituerez à eux et ils se transformeront en automatismes. Vous ne craindrez plus de les pratiquer « en vrai », lors de réunions, parce qu’ils ne seront plus improvisés, vous les aurez travaillés tant de fois auparavant.

Pourquoi pas la visualisation ?

N’hésitez pas à pratiquez également la visualisation. En quoi cela consiste-t-il ? Vous devez vous mettre mentalement dans la situation d’une réunion d’affaires.

Vous devez visualiser l’atmosphère, les gestes, les paroles des gens qui se présenteront à vous et à chaque fois, vous devez imaginer le scénario et le jouer, toujours dans votre tête. Cela ne pourra que vous libérer et le jour venu, vous serez plus à l’aise dans la mesure où vous aurez, en quelque sorte, déjà vécu la même situation.

Il ne vous restera plus qu’à vous lancer et à approcher les gens. Respirez à fond et jetez-vous à l’eau. Les premières fois seront certainement pénibles, laborieuses mais à force, vous vous sentirez plus à l’aise surtout à partir du moment où vous vous rendrez compte que cela n’est pas si difficile à faire. Vous serez même soulagé d’avoir surmonté votre timidité et vous vous direz, sans aucun doute, « qu’est-ce que j’ai été bête d’avoir attendu si longtemps, d’avoir gâché tant d’opportunités ».

Voilà, vous êtes parvenu à aborder la personne, vous lui avez dit « bonjour ». Maintenant, il faut avancer un peu plus. Vous devez savoir prononcer les bons mots, les bonnes paroles pour entamer réellement la conversation. Vous ne pouvez pas d’emblée entrer dans le vif du sujet, il faut amener la personne à s’intéresser à vous, à vous écouter.

Notis©2012


Étiquettes : , , ,