LE DÉSASTRE DE LA FATIGUE AU VOLANT
Publication : 24 décembre, 2016 > par Mary Mazur | Catégorie(s) : Divers, Société | Commentaire(s) (Pas de commentaire)

Dormir pendant quatre ou cinq heures la nuit peut quadrupler les malchances d’un accident grave, selon une étude réalisée par la Fondation AAA pour la sécurité routière. Le Dr David Yang, représentant légal de cette organisation a déclaré : «Notre nouvelle recherche montre qu’un conducteur qui a dormi pendant moins de cinq heures a un risque d’accident comparable à celui d’un conducteur ivre. »

La probabilité d’’avoir un accident est d’autant plus importante que le conducteur a eu un sommeil inférieur à quatre heures.

Les symptômes

Les symptômes de la «conduite somnolente» impliquent, notamment, la difficulté à garder les yeux ouverts, à dériver des couloirs ou à ne pas se rappeler les derniers kilomètres parcourus. Les chercheurs ont constaté que la moitié des conducteurs impliqués dans des accidents liés à la fatigue ne présente aucuns symptômes avant de s’endormir au volant. Voilà pourquoi, les experts en sécurité routière disent que plutôt que d’attendre des signes avant-coureurs de la fatigue, les conducteurs devraient respecter au moins sept heures de sommeil avant de prendre le volant.

accident03

Le rapport réalisé par la Fondation AAA révèle que dans une période de 24 heures, le risque de collision pour les conducteurs privés de sommeil augmente de façon constante par rapport aux conducteurs qui, eux, ont dormi pendant les sept heures ou plus recommandées.

Jake Nelson, directeur du département recherche de l’AAA a déclaré: «La gestion d’un équilibre entre vie professionnelle et vie privée peut être difficile et, bien trop souvent, nous sacrifions notre sommeil en conséquence. Ne pas maintenir un horaire sain de sommeil pourrait mettre sa vie et celle des autres en danger sur les routes.

Lire aussi: Comment lutter contre la Fatigue?

Afin de minimiser le risque d’une «conduite somnolente», le rapport recommande de ne pas voyager à des moments de sommeil normal, de faire une pause toutes les deux heures, d’éviter les aliments lourds et de voyager avec un passager alerte afin de prendre le volant à tour de rôle. Ils recommandent également d’éviter de prendre des médicaments qui augmentent la somnolence.

Caractéristiques

accident05*Six à sept heures de sommeil: 1,3 fois le risque d’accident

*Cinq à six heures de sommeil: 1,9 fois le risque d’accident

*Quatre à cinq heures de sommeil: 4.3 fois le risque d’accident

*Moins de quatre heures de sommeil: 11,5 fois le risque d’accident

Les heures de pointe pour les accidents liés à la fatigue sont entre 2h et 6h et dans l’après-midi ‘après-midi entre 14h et 16h.

Au moins 40% des accidents liés à la fatigue impliquent des conducteurs de véhicules utilitaires.

accident_ratio-odds

Les accidents causés par les conducteurs endormis impliquent généralement des véhicules qui sortent de la route ou cogne l’arrière d’un autre véhicule. Il s’agit généralement d’accidents à grande vitesse, parce que les conducteurs ne freinent pas avant de s’écraser, de sorte que le risque de mort ou de blessures graves est beaucoup plus élevé.

Notis©2016


Étiquettes : ,

Articles similaires.