SEX-TAPE ET SUICIDE
Publication : 15 septembre, 2016 > par Mary Mazur | Catégorie(s) : Divers, Société | Commentaire(s) (Pas de commentaire)

En octobre 2015, une jeune femme, prénommée Tiziana, a envoyé une vidéo « très personnelle » à son ex-petit ami et trois autres connaissances, qui l’ont aussi tôt mis en ligne. Après avoir été vue par plus d’un million de personnes, sur les médias sociaux, Tiziana est devenue l’objet de blagues, moqueries et harcèlements.
Tiziana s’est pendue, à l’âge de 31 ans, dans la maison de sa tante à Mugnano, près de Naples, en Italie, le mardi 13 septembre 2016.
«Droit à l’oubli »
Après que la vidéo soit devenue virale, Tiziana a quitté son emploi, déménagé et était en train de changer son nom. Mais, le mal était déjà fait. Le «Vous êtes en train de filmer? Bravo! », prononcé par la jeune femme dans la vidéo, est devenu une blague en ligne et la phrase a même été imprimée sur des T-shirts, en fond d’images de téléphones intelligents et d’autres articles.
A la suite d’un procès, Tiziana a remporté un «droit à l’oubli », ordonnant que la vidéo soit retirée des différents sites et moteurs de recherche. Les médias sociaux impliqués dans la diffusion de la vidéo ont été s également condamnés à lui verser des dommages-intérêts.

Lors des obsèques, survenus le 15 septembre 2016 et retransmis par plusieurs chaines de télévision italienne, un journaliste a fait ce commentaire : « La femme qui voulait être oubliée est rentrée dans la mémoire de tout un pays ».

Le ministère de la justice a ouvert une enquête pour diffamation contre les quatre hommes à l’origine de la diffusion de la vidéo « très personnelle » de Tiziana.

Notis©2016


Étiquettes : , , , ,

Articles similaires.