LA LEGALISATION « INELUCTABLE » DE LA PROSTITUTION
Publication : 6 août, 2015 > par Sidney Usher | Catégorie(s) : Droit humanitaire, Société | Commentaire(s) (Pas de commentaire)

Le commerce du sexe devrait être entièrement décriminalisée parce le « féminisme » a « affamé » les hommes modernes, soutient une voix très écoutée en outre-manche, le Dr Catherine Hakim. Dans un nouvel article à controverses, elle persiste et signe en exigeant que la vague de pénalisation de la prostitution qui souffle sur une partie de l’Europe soit  «mise au rebut». Selon elle, il est «inévitable» que les hommes auront recours au sexe tarifé, du fait de l’autonomisation grandissante des  femmes, grâce notamment à leur participation croissante dans le monde du travail.

Franc et directe, le texte du Dr Catherine Hakim affirme que les hommes ont deux fois plus de désir sexuel que les femmes, mais qu’ils « ont perdu leur autorité à la maison. » Le texte va plus loin dans la controverse en dénonçant la « surestimation » du lien entre la prostitution et la traite des êtres humains. Il fait valoir que la légalisation du commerce du sexe pourrait réduire effectivement le viol et les crimes sexuels contre les femmes.

Sans surprise, les militants contre les violences sexistes ont rejeté ce rapport comme étant «alarmant et unilatéral ». Ils ont rejeté l’argument sur l’appétence sexuelle des hommes, le qualifiant de «risible».

Le Dr Hakim a précédemment « remué le cocotier » avec un livre prônant des relations extra conjugales, assimilant les maris et les épouses fidèles à des « animaux en cage» qui, écrit-elle, devraient être libres d’explorer leur «côté sauvage», hors de toute menace de divorce.

Dans sa dernière publication sur le sujet, parue sur le site de l’institut britannique des affaires économiques, elle soutient qu’au 21ème siècle, le désir sexuel masculin continuera son ascension au point de « dépasser largement l’offre féminine non-commerciale ».

prostituincouple

Lire aussi : Amnesty pour une légalisation

Prenant appui sur une série d’enquêtes internationales, elle soutient: « le désir sexuel masculin se manifeste au moins deux fois plus souvent que le désir féminin. Par conséquent,  les hommes aimeraient avoir des relations sexuelles deux fois plus souvent que les femmes. Cette lacune dans le désir sexuel entre hommes et femmes est de plus en plus perceptible au fil du temps et ne peut être rejeté comme un mythe patriarcal, comme le soutient certaines féministes. La croissance du marché du commerce du sexe est donc inévitable et l’industrie du sexe va continuer à prospérer tout au long du 21ème siècle. »

Dr Catherine Hakim continue de rejeter la croyance que les prostituées sont majoritairement victimes de la traite des êtres humains, comme « obsolète » et ajoute: « Tous les éléments disponibles sont en faveur de la prostitution. Les spectacles érotiques n’ont pas d’effets psychologiques ou sociaux nuisibles. Bien au contraire, ils peuvent aider à réduire le taux des crimes sexuels.  »

Lire aussi : La prostitution dans le monde

Une coalition de lutte contre les violences faites aux femmes a réagi dans ces termes: « Le rapport fait valoir qu’il est difficile et coûteux de faire respecter la criminalisation de la prostitution. Mais ce n’est pas pour cette raison qu’il faut soutenir que la décriminalisation va réduire les méfaits contre les femmes. (…) Il sélectionne des preuves d’une manière alarmante et unilatérale, en omettant entièrement par exemple ce qui est connu sur l’âge d’entrée dans la prostitution et la violence sexuelle subie par les femmes dans cette situation dévalorisante.

prostitut1

Sur la virilité masculine, l’organisation a affirmé: « Les allégations concernant un plus grand intérêt des hommes pour le sexe, le« déficit sexuelle » des femmes, sont risibles. On sait que les hommes sont portés à revendiquer des prouesses sexuelles qui leur font défaut. Par nature, les femmes minimisent leur désir sexuel. »

Réunis en assemblée biennale à Dublin, quelque 400 délégués d’Amnistie internationale ont voté, à la majorité absolue, pour la dépénalisation de la prostitution. «Notre résolution recommande qu’Amnesty International développe une politique qui appuie la totale décriminalisation de tous les aspects du travail du sexe consensuel», a dit le communiqué diffusé par le groupe, dans la soirée du 11 août 2015.

Notis©2015


Étiquettes : , , , , , , , ,

Articles similaires.