POURQUOI LES AFRO-AMERICAINS VIVENT MOINS LONGTEMPS?
Publication : 5 août, 2015 > par Sidney Usher | Catégorie(s) : Droit humanitaire, Politique, Santé, Société | Commentaire(s) (Pas de commentaire)

Bien que l’écart de santé se rétrécisse, la différence reste claire : en moyenne, les Américains noirs meurent à un âge beaucoup plus jeune que les Américains blancs. En 2009, par exemple, l’espérance de vie moyenne des hommes noirs était limitée à 65 ans, alors qu’elle allait au-delà de 76 ans chez les hommes blancs.

Toutefois, les chercheurs -dans leur grande majorité- ne sont pas aventurés à expliquer un tel phénomène. Cependant, on note un certain nombre d’études controversées qui avancent que « c’est le sommeil qui fait la différence ». Ces travaux ont conclu que le manque de sommeil peut être préjudiciable à la santé de la population noire.

Le rapport annuel de « US Centers for Disease Control (CDC), l’organisme de recherche sur la santé publique, a révélé qu’au titre de l’année 2014, les Noirs constituaient la proportion de la population américaine qui a beaucoup moins dormi que toutes les autres races. Le CDC a aussi déclaré que l’insuffisance de sommeil est « devenue un problème de santé publique »

sleepingless

Dans la même veine, une étude parue sur un site consacré à la santé alimentaire, Freakonomics, a constaté que les gens de peau blanche semblent dormir plus longtemps que les Noires.

La différence serait en moyenne de 6,7 heures par jour chez les blancs et 5,9 heures chez les afro-américains. L’étude a également révélé que les hommes blancs dorment une heure de plus que les hommes noirs.

James Sherman, professeur d’épidémiologie, affirme dans cette étude que le sommeil fourni de l’oxygène au système cardio-vasculaire et donc l’occasion de récupérer des forces. Les Noirs, a-t-il poursuivis, sont soumis à une pression artérielle trois fois plus élevé que les blancs.

???????????

Mais pour des leaders Afro-Américains, la pression artérielle ne plonge pas ses racines dans la nuit et/ou le sommeil. « Il arrive que la pression artérielle soit encore plus élevée pendant que vous dormez », soutiennent-ils.

Selon le journaliste et écrivain Akshat Rathi, les études qui soutiennent que le mauvais sommeil peut causer des problèmes de santé sont à prendre avec la plus grande réserve. Car, « l’inverse peut aussi être vrai: une mauvaise santé provoque un mauvais sommeil, et les causes de la mauvaise santé pourrait avoir une autre cause que le sommeil. »

Une étude a montré qu’une discrimination raciale au quotidien est nocive et dangereuse pour la santé d’un individu. Un tel traitement pernicieux affecte de façon substantielle « les processus biologiques tels que les hormones de stress et le sommeil, qui sont importants pour la santé et la performance quotidienne ».

ferguson

Notis©2015

 


Étiquettes : , , ,