LA MUSIQUE « ORGASMIQUE »
Publication : 28 août, 2015 > par Mary Mazur | Catégorie(s) : Culture, Santé | Commentaire(s) (Un commentaire)

Les mélomanes expérimentés et musiciens accomplis ont une compréhension instinctive de l’effet de la Musique sur le corps humain. Ils le savent, ils se sentent. La musique a un impact corporel qu’aucune autre forme d’art ne peut produire. La musique peut émouvoir les auditeurs, aux larmes. Il y a même des gens qui, sous l’effet de certaines mélodies et harmonies, ont des sensations comparables à l’orgasme.

Décharges

musikorgasmUne équipe de chercheurs a mis en évidence les effets subliminaux et tactiles de la musique. Elle a confirmé une étude antérieure qui a conclu que la musique engendre une réaction physique chez 80% des auditeurs qui éprouvent un sentiment de frissons dans la colonne vertébrale, éclatent de  rire, fondent en larmes et ont la sensation d’avoir une boule dans la gorge.

Une autre étude a révélé que près de 24% des gens versent des larmes, 10% ont des frissons tandis que cinq pour cent ont le sentiment d’avoir la chair de poule. Enfin, une petite proportion de cette population subis une surcharge sensorielle qui se manifeste sous forme de secousses  orgasmiques.

Dans leur texte paru dans la revue Frontiers in Psychology, font une «description précise et unique du spectre des phénomènes émotionnels que suscite la musique». Plus loin et précisément : « l’orgasme musicale est une terme qui implique une sensation agréable qui est –paradoxalement- à la fois universelle et spécifique. Elle affecte les différentes parties du corps en fonction de la sensibilité et des circonstances. Cependant, cette manifestation sensorielle est similaire -du point de vue de ses composantes biologiques et psychologiques affectives- à l’orgasme sexuel.»

Frissons

Toutefois, les chercheurs estiment que ce dernier terme (orgasme) est rarement utilisé en matière musicale, en raison de sa connotation sexuelle. En lieu et place, il suggère d’utiliser le mot «frissons» pour décrire les réactions que les auditeurs peuvent avoir en écoutant de la musique: « « Le frisson » peut-être le terme le plus précis et utilisable, car il intègre l’intensité émotionnelle avec les sensations vérifiables, mais non localisables dans une région particulière du corps humain. »

orgasm04Les chercheurs ont également découvert que certaines musiques sont propices à des secousses corporelles. Il s’agit des pièces faites d’harmonies inattendues, de progressions d’accords décroissants, des séquences mélodiques répétitives et des sauts dynamiques. Les morceaux qui utilisent les notes qui se heurtent à la mélodie principale, une technique connue sous le nom de « appogiatures mélodiques », peuvent également provoquer des secousses « orgasmique ».

A l’écoute de ces musiques et selon le contexte: «L’expérience esthétique peut être si intense que le l’auditeur est comme paralysé et perd toute maîtrise de ses membres.»

Outre ces explications sociologiques et musicologiques, d’autres théories sont censées expliquer pourquoi le corps humain réagit de cette manière à la musique. Ainsi, certains psychologues pensent qu’elle est liée à la libération de dopamine dans le cerveau – une hormone qui traite de l’émotion et du système de la récompense. L’aire auditive serait connectée aux zones émotionnelles du cerveau.

Guérisons

Plusieurs études ont été menées sur le pouvoir de guérison de la musique : elle apaise, transforme les humeurs, ralenti le rythme cardiaque, débarrasse des pensées envahissantes, donne du répit…

orgasmsroom

Une récente étude a même révélé que «les chirurgiens réussissent mieux les opérations à l’écoute de leurs chansons préférées». Autrement dit, les points de suture sont mieux et plus vite réalisés, lorsqu’un chirurgien est sous l’effet d’une musique qu’il aime. Pour arriver à ces conclusions, les chercheurs ont examiné les performances de 15 chirurgiens plasticiens avec ou sans casque de musique.

Notis©2015


Étiquettes : , , , ,