L’ADULTERE EST-IL UN SIGNE D’AMOUR?
Publication : 23 juillet, 2015 > par Mary Mazur | Catégorie(s) : Société | Commentaire(s) (Pas de commentaire)

Les gens qui ont été trompés, après le coup de massue, sont martyrisés par les motifs qui ont poussé leur partenaire à briser le pacte de la fidélité. Ils se posent les questions séculaires : « Pourquoi moi? »,  «Qu’ai-je-fait pour mériter ça ?»… Un  récent sondage réalisé par un site de rencontre a révélé que l’insatisfaction sexuelle est l’une des causes les plus invoquées en matière d’infidélité conjugale.

« Une attente irréaliste »

La rupture d’une relation de fidélité est due à plusieurs facteurs, mais elle est généralement enracinée dans deux causes principales : pulsion émotionnelle ou / et insatisfaction sexuelle.

Dans certains cas, une partie dénonce la « libido hyperactive » de son partenaire, ce qui n’est pas forcément la bonne attitude. Car, dans la plupart des cas, la responsabilité de l’adultère est à partager au sein du couple.

Bien qu’il soit un fait universellement reconnu, l’adultère n’est pas un sujet simple. De nouvelles études (livres, actualités et sondages) exigent une remise en cause des idées reçues. On peut citer cette étude axée sur l’infidélité masculine  (120 hommes interrogés) qui a montré que les hommes trompent leurs partenaires par « manque sexuelle et non par manque d’amour ». Son auteur, Dr Anderson, professeur en sociologie, en a déduit que «la monogamie est une attente irréaliste », faisant valoir que les hommes trompent – plutôt que de rompre – parce qu’ils aiment leurs épouses et veulent que cet amour demeure. La meilleure alternative serait donc de sortir du lit conjugal et profiter du sexe avec un nouveau partenaire, sans culpabilité.

Lire aussi : Êtes-vous prêts à faire le grand saut ?

« Les hommes qui trompent leur épouse sont romantiquement comblés, mais sexuellement insatisfaits », a expliqué le Dr Anderson. « C’est une interprétation subversive, mais je suis convaincu que les hommes ne vont pas à l’aventure parce qu’ils n’aiment plus leurs épouses ; ils le font, tout simplement, parce qu’ils ont trop peur de prendre le risque de les perdre en exprimant un désir sexuel récréatif avec d’autres personnes », a-t-il ajouté.

Certains activistes ont dénoncé cette conception « machiste » de l’adultère qui réduit la femme au rôle de « paillasson ».

Le guide pour faire face à l’adultère

Évitez le jeu du blâme: Si votre partenaire a eu une relation, cela ne signifie pas que quelque chose ne va pas en vous. Cela signifie simplement que votre partenaire a « fauté » à cause de sa propre faiblesse. Alors, de grâce,  ne vous sentez pas coupable et conduisez-vous comme une personne responsable.

adultery02

Demander de l’aide: Prenez le temps de réfléchir objectivement sur votre relation de couple. Aller voir un conseiller, un professionnel. Déterminez si votre mari est un « découcheur» habituel ou si c’est la première fois qu’il vous a trompé.

Ne pas recourir au «tac au tac»: Le mariage ne donne pas droit à répondre à l’adultère par l’adultère. Cela peut vous valoir une double peine.

Éviter de cacher la brosse sous le tapis: En cas d’insatisfaction émotionnelle et/ou sexuelle, vaut mieux en parler à huis-clos pour éviter les remords. Aborder les questions qui vous tracassent à la maison. Car, le linge sale du couple se lave à la maison et non ailleurs.

Notis©2015


Étiquettes : , , , ,

Articles similaires.