G. CLOONEY VEUT «METTRE FIN A LA GUERRE EN AFRIQUE »
Publication : 20 juillet, 2015 > par Mary Mazur | Catégorie(s) : Droit humanitaire, Politique | Commentaire(s) (Pas de commentaire)

George Clooney, l’acteur Hollywoodien le plus engagé de sa génération, a lancé, le 20 juillet 2015, une nouvelle initiative appelée « La Sentinelle » visant à mettre fin aux conflits sur le continent africain. Avec l’appui du groupe de défense des droits de l’homme, « Enough Project », « La Sentinelle » veut enquêter sur le financement des conflits au Soudan du Sud, Soudan, la République centrafricaine (RCA) et la République démocratique du Congo.
Akshaya Kumar, un analyste politique de « Enough Project », a déclaré devant la presse que l’idée du projet de « mettre fin à la guerre en Afrique » est née de l’insatisfaction à l’égard des approches de rétablissement de la paix et l’atténuation des conflits par les voies traditionnelles. « Nous avons été inspirés par la manne financière générée par la guerre, les blanchiments et trafics de drogue alimentant les opérations terroristes « , a-t-il déclaré.
Prendergast, ancien directeur Afrique au Conseil national de sécurité américain, devenu militant-droits de l’homme, a déclaré que « les outils classiques de la diplomatie » avaient jusqu’ici échoué et que « de nouveaux efforts [pour mettre fin à des guerres] devraient être axée sur le versant financier de la guerre, qui, par ailleurs, est devenue plus coûteuse que la paix. L’objectif de « La Sentinelle » est de suivre le circuit de l’argent et dénoncer tous les profiteurs de guerre ainsi que les méfaits de leurs crimes ».

george clooney project

Les statuts de l’Organisation dispose que son objectif est de «démanteler les réseaux des auteurs, des animateurs et facilitateurs qui financent à titre lucratif des conflits les plus meurtriers de l’Afrique », avant d’identifier le Sud-Soudan, le Soudan, la RCA et la RD Congo.

Le Sud-Soudan est en proie à une guerre civile depuis décembre 2013. La précarité de cet Etat neuf et fragile a été aggravée par le coup d’Etat de mars 2013.
L’est de la RD Congo reste une des régions les plus instables du continent, avec plusieurs groupes rebelles opérant le long de la frontière avec l’Ouganda et le Rwanda.

lire aussi: Le paradoxe africain

Lire aussi: Les richesses qui minent

Cependant, ils sont nombreux les commentateurs qui promettent à ce nouveau Projet le même sort que les autres initiatives occidentales, bien intentionnées mais mal conçues, qui ont rapidement disparues de la circulation.

« Je ne vois pas beaucoup de preuves de partenariat avec les Africains qui sont, au demeurant, les seuls à pouvoir résoudre leurs problèmes », a déclaré Alex Perry, un journaliste indépendant et rédacteur en contribuant notamment au magazine Newsweek.

« Il y a beaucoup d’Africains capables de prendre ce genre d’initiative – et croyez-moi, parce qu’ils sont sur le terrain, ils seraient les mieux placés pour le faire», a-t-il ajouté.
Monsieur Kumar, co-fondateur du nouveau Projet avec George Clooney, a rejeté cette critique, affirmant que La Sentinelle entend « travailler en étroite collaboration avec la société civile africaine ».

Notis©2015


Étiquettes : , , , , , , , , ,