LA MOITIE DES UTILISATEURS D’ANDROID NE SONT PAS « COUVERTS »
Publication : 16 juillet, 2015 > par Sidney Usher | Catégorie(s) : NTIC | Commentaire(s) (Pas de commentaire)

Près de la moitié des personnes interrogées dans le cadre d’une enquête réalisée par la firme antivirus 360 Mobile Security ont dit  qu’ils ne disposent d’aucune forme de protection installée sur leur téléphone Android. Le même nombre de participants ont admis qu’ils ne connaissaient pas l’utilité d’un tel outil sur leur smartphone. 40% des participants ont estimé que la protection mobile devrait être libre, c’est-à-dire gratuite. 80% ont dit qu’ils ne seraient pas prêts à dépenser plus de 5 $ pour l’achat d’une application de sécurité digne de confiance.

Les faiblesses du système

La principale conclusion à tirer de ce sondage est que, malgré les campagnes incessantes, de nombreux consommateurs demeurent mal informés sur les dangers potentiels de l’utilisation d’un téléphone Android dépourvu d’antivirus. Globalement, deux tiers des personnes interrogées ont dit être au courant des faiblesses du système d’exploitation Android, qui peuvent être exploitées par des actions malveillantes.

En effet, les attaques sur les appareils Android sont maintenant fréquemment utilisées par les pirates pour recueillir des données sur les utilisateurs. De fausses applications peuvent donner accès au micro et à la caméra d’un téléphone ou envoyer des messages texte payants à l’insu de l’utilisateur.

Lire aussi : La vulnérabilité massive

La faille d’une grande envergure récemment découverte concerne un défaut de clavier équipant près de 600 millions de téléphones Samsung, qui aurait pu permettre à des pirates d’accéder aux données personnelles des utilisateurs et même écouter leurs conversations.

La responsabilité des entreprises

Dans un rapport intitulé « Tendance Internet 2015 », il est souligné que les applications mobiles malveillantes ont augmenté de 136%.  Près de 410 000 applications, crées entre 2013 et les trois premiers trimestres de 2014, auraient eu accès aux renseignements personnels, tels que le contact, qui par la suite auraient été utilisés pour lancer des « phishings ».

Lire aussi : Les vols de données bancaires

« Étant donné que les appareils mobiles sont de plus en plus utilisés pour récolter des données personnelles, il est consternant qu’une personne-sur-deux ne sache pas que l’installation d’une application de sécurité est une nécessité impérieuse. Il est donc de la responsabilité de ces entreprises de sécurité d’attirer l’attention des gens et les aider à protéger leurs données personnelles », a déclaré Mary Meeker, co-autrice dudit rapport.

La dernière version d’Android, dénommée « 5.0 Lollipop », semble plus «sûre» que les versions antérieures. Il prend en charge le cryptage de l’ensemble du dispositif ainsi que la protection du noyau dur afin de rendre plus difficile le déverrouillage du code de sécurité par une attaque malveillante.

Notis©2015


Étiquettes : , , , , , ,