LES DERNIERES HEURES DE MARILYN MONROE
Publication : 10 juillet, 2015 > par Mary Mazur | Catégorie(s) : Culture | Commentaire(s) (Pas de commentaire)

Allan Abbott et Ron Hast ont été coassociés et co-gérants de « Abbott & As », l’un des services funèbres les plus populaires des Etats-Unis, dans les années 1960. Après plus d’un demi-siècle de silence, Abbott a écrit un livre qui dit tout sur son travail, surtout concernant un certain nombre d’étoiles en vogue à cette époque, dont Marilyn Monroe.

Il affirme dans ce livre intitulé « Pardon My Hearse*» (Pardonnez mon corbillard), que Marilyn Monroe était presque méconnaissable quand il découvrit son corps sans vie à l’âge de 36 ans. Abbott décrit comment son entreprise a été contactée par les services de police de West Los Angeles, le 5 Août 1962, pour une intervention dans une maison, sise à Brentwood.

Sur les lieux il découvrit « un corps dans les premiers stades de la rigidité cadavérique ». Il l’emporta à son lieu de travail, où il pratiqua une autopsie.

Selon Abbott, Marilyn était méconnaissable comparativement à son personnage porté sur les écrans de cinéma. Il écrit : «Quand nous avons enlevé le tissu qui la couvrait, il était presque impossible de croire que ce fut le corps de Marilyn Monroe. Elle ressemblait à un être quelconque, une vieille femme en devenir qui n’a pas été en mesure de prendre très bien soin d’elle-même. De toute évidence, les circonstances entourant sa mort ont considérablement aggravé son pauvre apparence et elle était méconnaissable. »

« Lorsque quelqu’un meurt, le centre de gravité provoque une accumulation du sang dans la partie la plus basse de l’organisme. Cette condition est appelée lividité. Considérant que beaucoup de gens meurent couchés sur le dos, la décoloration qui se produit est rarement visible. Dans le cas de Marilyn, elle est morte la face contre terre, donc il y avait des taches pourpres sur son visage. De plus son cou était très enflé. »

Lire aussi: Marilyn Monroe: l’affaire classée

«Elle avait les cheveux crépus et assez court. La couleur naturelle n’était blonde mais brun clair. Ses jambes n’avaient pas été rasées depuis au moins une semaine, et ses lèvres étaient gravement gercées. Visiblement, elle manquait également de manucure et pédicure. »

Le service de pompe funèbre, « Abbott & As » a été obligé de pratiquer la chirurgie sur le cou de Marilyn pour réduire l’enflure. Il reçut plus tard une robe en guise de vêtement et une perruque. Abbott révèle également avoir découvert de faux seins dans ses affaires, mais fit le choix de ne pas les utiliser. Il bourra son soutien-gorge de coton pour la faire ressembler davantage à elle-même. Perdant ses seins dès sa trentaine, des proches de la star ont expliqué qu’elle avait commencé à suivre des traitements.

Marilyn Monroe n’est pas la seule célébrité dont le corps sans vie fut traité par les services de « Abbott & As ». Le corbillard de cette entreprise a également transporté, dans la même année, 1962, le corps d’Ernie Kovacs, Frank Sinatra, Jack Lemmon, Natalie Wood (mystérieusement noyé dans les eaux au large de l’île de Catalina, en Californie, en 1981), Lana Wood…

marilynin

Cependant, le « Abbott & As » n’a pas transporté que les corps sans vie des américains célèbres ; il assurait également un service de limousine avec chauffeur. C’est ainsi qu’il transporta également Elizabeth Taylor, Richard Burton et même John F. Kennedy.

Notis©2015

* Pardon My Hearse par Allan Abbott et Abbott Gregory publié par Craven Street Books est disponible sur Amazon depuis le 15 Juin 2015


Étiquettes : , , , , ,