Le nouveau souffle du prêt entre particuliers
Publication : 1 avril, 2015 > par Sidney Usher | Catégorie(s) : Finance-Comptabilité | Commentaire(s) (Pas de commentaire)

Une nouvelle vague de sites surgi de la toile pour tenter de mettre en scène des épargnants et des prêteurs, dans un scénario mutuellement bénéfique. Ces sites apportent un nouveau souffle au «peer to peer lending » ou « prêt entre particuliers » ou « prêt participatif » ou encore « prêt communautaire ». Tous ces vocables se traduisent par des taux plus bas pour les emprunteurs et des rendements plus élevés pour les épargnants. Cette alternative aux circuits bancaires classiques constitue une opportunité pour le crédit à la consommation, mais aussi un risque de fraude massive.

Une alternative

Les plateformes de prêts entre particuliers permettent à des individus de réaliser des opérations de crédit de manière directe. L’innovation essentielle de ce modèle réside dans la mise en relation entre emprunteurs et prêteurs : le prêteur réalise une allocation directe de son investissement vers des individus ; réciproquement l’emprunteur peut réaliser une opération dont le risque est porté par un ou des particuliers.

Il existe plusieurs types de plateformes de p2p lending, correspondant à des finalités différentes :
•les plateformes de prêts à vocation solidaire qui proposent de financer des projets soutenus par des IMF (institutions de microfinance) sans rémunération financière ;
•les plateformes de transactions entre proches qui offrent une assistance à la contractualisation d’opérations de prêts sous seing privé ;
•et les plateformes de prêts à vocation financière qui permettent à des investisseurs particuliers de réaliser des prêts rémunérés à d’autres particuliers.

Une spécificité

Les plateformes de prêts participatifs n’offrent pas le même service aux emprunteurs que les établissements de crédit. En effet, les prêts réalisés sur les plateformes à vocation financière sont semblables à des prêts personnels :
•les durées, les montants et les taux d’emprunt sont comparables,
•la nature du crédit accordé est similaire,
•les prêts ne sont pas strictement affectés à l’objet financé.

Le modèle de création de valeur des plateformes de p2p lending est en revanche radicalement différent : les plateformes apportent avant tout une capacité liée à la technologie et à la maîtrise des parcours client sur internet. En revanche, dans la mesure où elles ne portent pas l’encours, elles interviennent tout au plus en tant que conseil dans l’évaluation du risque crédit, ou en imposant aux prêteurs une mutualisation des risques par le fractionnement de l’investissement dans un même projet
Des objectifs
Le but de ce système est de réduire fortement les taux d’intérêts pratiqués, en limitant les coûts d’intermédiation bancaire et de refinancement. Le deuxième objectif est d’assurer des gains pour les prêteurs largement supérieurs à ceux proposés par des placements bancaires classiques. Par ailleurs, ce système présente un risque assez faible dû à la séparation des crédits en “pool” de prêteurs. De ce fait, la perte due au non remboursement d’un prêt est répartie sur l’ensemble des créanciers, ce qui permet de réduire fortement la perte finale. Le troisième objectif est de mettre l’humain au cœur de la logique du crédit. Les banques proposent des taux efficients en termes de rentabilité. Ce système a pour objectif d’ouvrir la manne du crédit pour des populations qui ne peuvent pas y accéder, pour des raisons arbitraires. Le dernier objectif de ce système est d’apporter du financement aux entrepreneurs.
Une fraude
Beaucoup d’argent étant en jeu, plusieurs types d’arnaques et d’escroqueries se sont mises en place. Parmi elles, une variante de la fraude : le prêteur, toujours basé dans un pays tiers et recrutant principalement sur les blogs et forum parlant d’argent, prétend pouvoir prêter de fortes sommes à des taux défiant toute concurrence. Profitant de la crédulité de sa victime, qui est parfois dans une situation désespérée, il demande une modeste somme en échange du virement. Une fois la somme envoyée, le prêteur disparaît sans laisser de trace.
Notis©2015

 


Étiquettes : , , , , , , ,