Ambition démesurée et mort subite
Publication : 25 mars, 2015 > par Mary Mazur | Catégorie(s) : R.H., Santé | Commentaire(s) (Un commentaire)

Il va sans dire que pour progresser professionnellement, il faut être ambitieux. L’ambition est le moteur de la carrière. Cependant, être trop avide du pouvoir est mauvais non seulement pour la confraternité mais aussi pour la santé. En effet, l’escalade agressive les échelons de carrière accroit les risques de problèmes cardiaques. Toutefois, il a été constaté que les sur-ambitieux qui s’assagissent au pouvoir recouvrent une meilleure santé. Les résultats de cette étude réalisée par une équipe de psychologues ont été présentés dans le cadre de la réunion annuelle de l’American Psychosomatic Society.

Chien méchant

Auteur de l’étude, Timothy Smith, professeur de psychologie, a déclaré: «nos conclusions apportent autant de bonnes que de mauvaises nouvelles. La mauvaise nouvelle concerne ceux qui se sont enfermés dans une logique ou une folie d’accession rapide au pouvoir, à l’image de l’acteur principal du téléfilm House of Cards. Escalader l’échelle du statut social par le biais de moyens agressifs, d’effort concurrentiel sans relâche, accroit la vulnérabilité aux maladies cardiovasculaires. »

Lire aussi : Les leçons de « House of Cards »

« La bonne nouvelle, a ajouté Mr Smith, concerne les ambitieux raisonnable qui montrent des signes amicaux sincères et respectent leur entourage. Cette attitude a un effet protecteur sur la santé. Ce même effet se produit sur les assoiffés du pouvoir qui, une fois au sommet, changent d’attitude au bon sens du terme. Mais, il est difficile pour les vieux chiens méchants de changer leur manière de se tenir ».

« Notre étude montre que la décontraction dans le travail réduit le risque coronaire», a-t-il conclu.

Fatigue, stresse et surpoids

Les résultats de cette étude ont été publiés une semaine après une enquête montrant les effets négatifs de la vie professionnelle sur la santé du travailleur.

Des millions de personnes ont déclaré qu’elles étaient « fatiguées, stressées et en surpoids » à cause des conditions leur travail. 40% des personnes interrogées ont dit que leur travail a eu un impact négatif sur leur santé au cours des cinq dernières années. Beaucoup ont estimé que leur vie professionnelle est la source de leurs mauvaises habitudes : malbouffe, alcoolisme, tabagisme, sédentarisme ou pas assez d’exercice, etc. Le sondage a également révélé que 60% des employés font régulièrement des heures supplémentaires non rémunérées, avec près de deux sur dix qui travaille plus de cinq heures supplémentaires par semaine.

Lire aussi : Le poids du métier

La cardiologue, Lisa Young, par ailleurs militante au sein d’une organisation de lutte contre les maladies du cœur, le British Heart Foundation, a déclaré: «Cette enquête est un rappel brutal de tout ce qui arrive quand on ne prend pas la santé au travail suffisamment au sérieux. Des millions de gens disent qu’ils fument au-delà de la raison, font moins d’exercice et prennent du poids parce qu’ils font fi de l’impact que leur travail peut avoir sur leur santé et leur bien-être. Ces genres de comportements peuvent être extrêmement dommageables, non seulement pour le cœur du salarié, mais aussi pour le bon fonctionnement des entreprises. Les gains générés par la santé au travail sont trop importants pour être ignorés. En matière de santé, les petits pas peuvent faire une grande différence. »

La perte de productivité en raison de problèmes cardiaques et circulatoires est énorme, estimée à plusieurs centaines de milliards de dollar par an à travers le monde. Avec l’adoption de programmes de bien-être pour leurs employés, les entreprises pourraient bénéficier d’une réduction de l’absentéisme pour cause de maladie et une augmentation de 15% de leur production.

Notis©2015


Étiquettes : , , ,