15 millions de grossesses non désirées dans le monde
Publication : 5 février, 2015 > par Mary Mazur | Catégorie(s) : Santé | Commentaire(s) (Pas de commentaire)

Dans son rapport annuel, l’Organisation mondiale de la Santé révèle que 40% des femmes dans le monde évitent la contraception par peur des effets secondaires et des conséquences sur la santé. Par ailleurs près de 20% des femmes et hommes n’utilisent pas de moyens de protection parce qu’ils sous-estiment considérablement les risques de grossesse. En conséquence de telles attitudes, il y a 15 millions de grossesses non désirées dans le monde chaque année. Selon les chercheurs de l’OMS, qui ont analysé les chiffres officiels de 35 pays à revenu faible et moyen (le tiers monde), 15 millions sur 16,7 millions de grossesses non désirées pourrait facilement être évité chaque année.

Le coordinateur  du rapport, le Dr Howard Sobel, du Bureau régional de l’Organisation mondiale de la santé du Pacifique occidental, a déclaré: «Cette étude a de nombreuses implications. Par exemple, nous avons noté que les  » problèmes de santé  » constituent la raison la plus souvent invoquée pour ne pas utiliser la contraception moderne, mais ces préoccupations ne sont pas étayées par des preuves.

Les agents de santé ont donc un rôle important à jouer dans l’information, l’éducation, le traitement des symptômes afin de trouver les méthodes qui conviennent le mieux à un individu. L’objectif est de rassurer en expliquant les conséquences d’une grossesse non désirée, à savoir les maladies, l’exclusion du monde du travail et l’aggravation de la pauvreté. Toutefois, les travailleurs de la santé qui sont en première ligne doivent avoir les compétences requises. Nous avons constaté que sur le terrain beaucoup d’entre eux se nourrissent d’idées fausses.

Nous pourrions éviter l’écrasante majorité des grossesses, à condition de détruire les mythes et les idées fausses qui entourent les méthodes modernes de contraception à long terme, telles que les implants et les dispositifs intra-utérins.

Des stratégies nationales doivent être mises en place pour répondre aux préoccupations de santé non fondées, que sont la peur des effets secondaires, l’opposition et le risque sous-estimé de grossesse. Ces dispositifs doivent être basés sur une contraception de bonne qualité qui est disponible et abordable.»

Notis©2015

Sources: Underuse of modern methods of contraception


Étiquettes : , , ,