Savoir piloter un chantier
Publication : 23 février, 2015 > par Sidney Usher | Catégorie(s) : Management | Commentaire(s) (Pas de commentaire)

De nombreux chantiers finissent par déraper et tomber en ruine, faute de travaux préparatoires. Certes un chantier est une question pratique, une affaire de terrain. Mais, le maître-mot en matière de gestion de chantier, comme dans tout projet, est : la planification! Pour réussir un chantier, il n’est pas nécessaire d’avoir les fonds suffisants. L’essentiel réside dans une organisation de base qui est à la portée de tous. Préparer son chantier, ça s’apprend.

L’option

Si vous prévoyez confier la majeure partie des travaux à un entrepreneur, vous devrez tout de même planifier certaines rencontres et assurer un suivi avec lui pendant toute la durée des travaux. Il se peut que des imprévus surviennent et, dans ce cas, vous devrez rester disponible. Si vous choisissez de faire vous-même les rénovations, avant même d’enfoncer le premier clou, faites la liste des travaux à réaliser et vérifiez si vous avez les outils et les connaissances nécessaires pour tout mener à bien.

Rappelez-vous que de faire soi-même ses rénovations n’est pas une garantie d’économies. Si vous trouez votre tout nouveau comptoir de cuisine afin d’y faire entrer l’évier mais que vous n’êtes pas trop à l’aise avec la scie sauteuse, il y a de fortes probabilités pour que le travail soit gâché et que vous soyez obligé de racheter un comptoir. Faites appel à un pro si vous avez un doute. Vous économiserez temps et argent.

La main d’œuvre

Les rénovations font souvent appel à plusieurs corps de métier. Vous devrez les gérer. Peu importe l’ampleur des travaux, faites attention à la surpopulation des lieux.

Si vous dirigez vous-même le chantier, établissez un calendrier des travaux pour éviter qu’un ouvrier doive attendre qu’un autre ait terminé sa tâche avant de pouvoir commencer la sienne. Il serait contre-productif de convoquer la même journée le carreleur et l’installateur du meuble-lavabo dans la salle de bains. Veillez à ce que tout le monde soit présent au bon moment.

Les matériaux

La meilleure façon de gérer les matériaux est sans doute le «juste à temps». On évite ainsi d’avoir des piles de matériaux à déplacer continuellement, tout en achetant juste ce qu’il faut.

Toutefois, mieux vaut éviter d’abuser de la liberté d’aller et de venir à la quincaillerie. Avant d’entreprendre votre projet, aussi petit soit-il, prenez le temps de faire la liste des achats nécessaires pour chaque étape.

Enfin, évitez les achats de dernière minute, qui mènent à des déceptions, et repérez à l’avance ce que vous désirez vraiment. Si vous rêvez de pierre naturelle pour le plancher, pensez à faire votre commande quelques semaines avant le début des travaux.

Les étapes

Les deux premières semaines des travaux sont généralement assez difficiles. Vous devrez vous ajuster. Cette période est pénible pour tous les occupants de la maison. Le truc: une installation provisoire. Si vous rénovez votre cuisine, pensez à aménager un coin pour manger à l’écart de la poussière et des outils. Cela demande un peu plus de planification et de travail, mais ce sera encore plus apprécié si les rénovations durent plus longtemps que prévu.

La dernière semaine (prévue) des travaux est de loin la plus difficile de toutes. Épuisé, vous aurez fait face à plusieurs imprévus. Il est temps que ça finisse!

Offrez-vous des pauses et des repas chauds qui feront changement des inévitables mets froids mangés à la va-vite. Prenez le temps de rire de la situation et des gaffes que vous aurez faites. Prenez des photos pour vos souvenirs et rappelez-vous que ce ne sont que des moments -bons ou mauvais- qui finiront par passer.

Notis©2015

Sources : Préparer un Chantier de Bâtiment (Éditions Méthodes BTP) ‎ par Clément VALENTE


Étiquettes : , , ,

Articles similaires.