1% de la population mondiale détiendrait 99% de la richesse mondiale, selon Oxfam
Publication : 19 janvier, 2015 > par Mary Mazur | Catégorie(s) : Economie | Commentaire(s) (3 commentaires)

Oxfam met en garde contre « l’explosion des inégalités» qui constitue un frein à la lutte contre la pauvreté dans le monde, à un moment où une personne sur neuf ne mange pas à sa faim et plus d’un milliard de personnes vivent encore avec moins de 1,25 dollar par jour. Le document de recherche publié par cette organisation de lutte contre la faim montre que les ultas-riches, soit 1% de la population mondiale, ont vu leur part dans la richesse mondiale augmenté de 44% en 2009 et 48% en 2014. A ce rythme, ce taux de croissance passerait à 50% en 2016. Cette petite élite de riches aurait amassé en moyenne 1.78 millions € par tête en 2014.

L’inégalité montante

La Directrice de l’Agence internationale Oxfam, Winnie Byanyima, promet de se servir de la tribune des forums internationaux, comme celui de Davos, pour appeler à une action urgente afin d’endiguer la marée montante de l’inégalité. Elle prévoit faire pression pour une répression plus efficace contre l’évasion fiscale pratiquée par les multinationales et le progrès vers un accord mondial sur le changement climatique.

Dans un communiqué Mme Byanyima a déclaré: « Voulons-nous vraiment vivre dans un monde où 1% de la population possède plus que le reste réuni? L’ampleur des inégalités dans le monde est tout simplement stupéfiante et malgré les discours de bonne volonté, l’écart entre les plus riches et le reste du peuple se creuse rapidement. Au cours des 12 derniers mois, nous avons vu des leaders mondiaux, tels que le Président Obama et la Directrice en chef du FMI, Christine Lagarde, discourir sur la lutte contre l’inégalité extrême. Ces discours ressemblent à des poèmes, puisqu’ils n’ont eu aucun effet sur le terrain. Il est temps que nos dirigeants fassent barrage aux intérêts puissants qui se dressent sur la voie d’un monde plus juste et plus prospère.

L’inégalité sape la croissance

Lynn Forester de Rothschild, Présidente de la Coalition pour le capitalisme inclusif, a appelé les chefs d’entreprise à jouer leur rôle dans la lutte contre l’extrême inégalité. Elle a dit: «Le rapport d’Oxfam est une preuve qui confirme que l’inégalité est à son sommet et continue de croître. Il est temps pour les leaders mondiaux du capitalisme moderne, auxquels doivent se joindre les politiciens, de travailler pour changer le système, pour le rendre plus inclusif, plus équitable et plus durable. L’inégalité sans borne n’est pas seulement une faute morale ; elle sape la croissance économique et menace les fondamentaux du secteur privé. »

Endiguer la marée des inégalités

Dans son rapport, Oxfam appelle les gouvernements à adopter un plan en sept points pour lutter contre l’inégalité:

– Réprimer l’évasion fiscale pratiquée à outrance par les sociétés et les individus riches ;

– Investir dans les services publics universels et gratuits, tels que la santé et l’éducation ;

– Partager équitablement le fardeau fiscal en déplaçant la charge fiscale du travail vers le capital et la consommation de luxe ;

– instaurer un salaire minimum vital et évolutif afin que tous les travailleurs puissent mener une vie normale ;

– Adopter une législation sur l’égalité salariale et promouvoir des politiques économiques pour donner aux femmes un traitement équitable ;

– Assurer des filets de sécurité adéquats pour les plus pauvres, y compris une garantie de revenu minimum ;

– Convenir d’un objectif mondial pour lutter contre les inégalités.

Notis©2015

Source: Oxfam

Crédits photos et dessins


Étiquettes : , , , , ,