Quelle langue parlait Jésus Christ ?
Publication : 4 janvier, 2015 > par Sidney Usher | Catégorie(s) : Croyances | Commentaire(s) (Pas de commentaire)

Le premier ministre d’Israël, Benjamin Netanyahu, ne fait pas que la guerre (contre le Hamas), il suscite aussi les désaccords de ses alliés (Barack Obama, Angela  Meckel..) et parfois des polémiques religieuses. Lors du  dernier pèlerinage du pape au Moyen-Orient, une conversation impromptue a été captée par la presse : M. Netanyahu, voulant mettre en évidence les liens étroits qui existent entre le judaïsme et le christianisme, dit au Pape : « Jésus était ici (Jérusalem). Il parlait l’hébreu ». Mais, le Pape François corrigeât aussitôt : « Araméen, il parlait l’araméen…».

Les historiens reconnaissent que Jésus a existé, même si les événements et habitudes de sa vie sont loin d’être indiscutables.

Le Dr Sébastian Brock, spécialiste émérite de la civilisation araméenne a déclaré que « les deux dirigeants ont raison. L’hébreu était la langue des savants et donc la langue écrite. Cependant, Jésus aurait utilisé la langue araméenne dans ses conversations quotidiennes », a-t-il expliqué sur la chaine BBC News.

La plupart des spécialistes s’accordent à dire que Jésus parlait l’araméen dans la Bible. C’est la langue prédominante utilisée par Mel Gibson dans son film « La Passion du Christ ».

A son époque, les gens parlaient également le latin, le grec et l’arabe, qui est arrivé plus tard en Palestine.

Le professeur Jonathan Katz, de l’Université d’Oxford, ne croient pas que Jésus – fils d’un charpentier de Galilée – aurait pu parler quelques mots de latin. La langue a été largement parlée par les soldats romains et était la langue du droit. Il est légèrement plus probable que Jésus ait eu plus de familiarité avec le grec, qui a été utilisé par les administrateurs dans l’Empire romain. Mais encore une fois, monsieur Katz ne pense pas que Jésus parlait couramment cette langue. Cette dernière remarque est appuyée par l’historien juif, Flavius ​​Josèphe, qui a affirmé que le grec était rarement parlé pendant le premier siècle Israël et qu’il était extrêmement rare pour un Juif de savoir où se trouvait la Grèce.

La plupart des érudits bibliques conviennent que Jésus et ses disciples parlaient l’araméen, qui était la langue commune de la Judée au premier siècle de notre ère.

Malgré l’importance croissante de la langue grecque, l’araméen était la langue dominante chez les juifs en Terre Sainte et dans tout le Moyen-Orient, jusqu’à la conquête arabe au VIIe siècle.

On trouve plusieurs mots araméens dans les textes bibliques, comme « Abba, Père », les noms de lieux, comme Gethsémani – le lieu où Jésus et ses disciples ont prié avant son arrestation – qui sont considérés comme ayant une racine araméenne.

Notis©2015


Étiquettes : , , ,