L’obésité est un «handicap»
Publication : 19 décembre, 2014 > par Mary Mazur | Catégorie(s) : R.H. | Commentaire(s) (Un commentaire)

Selon un sondage, la majorité des employeurs considère que les personnes obèses sont moins productives au travail et plus vulnérables aux accidents du travail. Ce sondage confirme l’étude de l’institut Virginia Tech qui a constaté que les personnes obèses sont, en moyenne, deux fois moins endurantes que les personnes dites « normales ». Les juges de la Cour de Justice de l’Union européenne considère eux aussi que le surpoids est un trait handicapant. En effet, dans arrêt, en date du 18 décembre 2014, la CJUE a donné gain de cause à une assistante maternelle de 160 kg, qui, licenciée pour avoir été incapable de se baisser pour attacher les lacets d’un enfant, réclamait des dommages-intérêts. L’obésité de naissance ou de longue durée est un handicap, selon le juge.

Des stéréotypes négatifs

Lors d’un recrutement les personnes obèses soufrent de préjugés négatifs. En effet, face à l’option de deux candidats ayant des qualités identiques – la seule différence étant l’obésité – plus de la moitié des employeurs préféreraient embaucher le candidat apparemment «normal».  Plus d’un tiers des employeurs interrogés ont admis qu’ils ont du mal à être impartial envers les candidats obèses. 56% des personnes interrogées ont également dit que l’obésité est un critère déterminant le caractère et le potentiel des candidats.

Lire aussi : La nouvelle norme européenne

Vue la montée explosive du nombre des adultes en surpoids dans le monde, ce parti pris évident génère une perte énorme de talents dans le travail. En d’autres termes, l’étude sur le processus de recrutement révèle que les personnes obèses sont lésées, d’une part, et les candidats potentiellement les plus qualifiés ne sont pas choisis, d’autre part. Double perte donc.

L’auto prise en charge

Aux yeux de l’opinion publique « les personnes obèses sont responsables de leur surpoids et doivent donc assumer les préjugés dont ils souffrent ». Alors qu’il peut s’agir d’une condition médicale sous-jacente.

En attendant l’instauration d’une « discrimination positive » à leur égard, il est important que les personnes obèses respectent quelques règles simples afin d’avoir une apparence « normale ». Il faut avant tout que la personne qui souffre du surpoids et de ses conséquences (discrimination au travail, notamment) lutte contre la sédentarité. Si l’on est réfractaire au sport, on peut par exemple préférer les escaliers aux ascenseurs, se garer à distance pour s’obliger à marcher, jardiner, faire des balades en fin de semaine, par exemple. Un léger regain d’activité tout au long de la journée augmente facilement les dépenses énergétiques. Les activités sportives sont un moyen efficace pour les plus courageux de brûler leurs calories.


Étiquettes : , , ,