Fête de Noël et responsabilité de l’employeur
Publication : 24 décembre, 2014 > par Mary Mazur | Catégorie(s) : R.H. | Commentaire(s) (Pas de commentaire)

Tout employeur a une obligation générale de prendre les mesures nécessaires afin de protéger la santé, la sécurité et la dignité de ses salariés. Cette obligation s’impose lors de l’incontournable fête de Noël. A partir du moment où un employeur organise ce moment de « rassemblement et de remobilisation»-qu’il s’agisse d’un spectacle ou d’un simple repas- il expose ses employés à un risque et il a une responsabilité non seulement morale, mais légale de prendre les mesures appropriées pour les protéger. Pour  éviter les dérapages l’employeur doit prendre quelques précautions.

1- Rappelez à vos employés qu’ils doivent respecter les politiques de civilité et contre le harcèlement de l’entreprise lors des événements tenus à l’extérieur de l’horaire et du lieu de travail habituels. Donnez des exemples de comportements acceptables et inacceptables.

2- Évitez de tenir la fête sur les lieux de travail.

Les dérapages sont moins fréquents lorsque le « Noël party » se tient dans un lieu public, comme un restaurant.

3– Déconseillez à vos employés de conduire ce soir-là et informez-les à l’avance des options que vous mettrez à leur disposition. On peut prévoir des chauffeurs désignés, un service de raccompagnement, demander aux employés de remettre leurs clés de voiture à leur arrivée, louer un appareil pour mesurer le taux d’alcoolémie, payer les taxis ou des chambres d’hôtel…

4- Formez une équipe de gens en position d’autorité pour veiller au bon déroulement de la soirée.

Ces gens doivent surveiller et intervenir au besoin. Si un employé en état d’ébriété s’obstine à vouloir prendre sa voiture, n’hésitez pas appeler la police.

5- Limitez la consommation d’alcool.

On évite la formule bar ouvert, ou on la limite au début de la soirée. On peut donner des coupons pour les consommations. Il faut ordonner aux barmans d’arrêter de servir de l’alcool à tout employé qui montre des signes d’ivresse. Ce contrôle est malheureusement rare. On voit même des concours de shooters (buveurs d’alcool) dans certaines soirées, sous l’œil complice de l’employeur.

Eau minérale, jus, boissons gazeuses: offrez un bon choix de boissons sans alcool. Il est aussi conseillé de servir de la nourriture pour éviter que les gens boivent de l’alcool l’estomac vide et dire aux serveurs de toujours remplir les verres d’eau. Proposez aussi des activités plutôt que de garder exclusivement vos employés autour d’un bar.

6– Appliquez des mesures disciplinaires au besoin.

Sinon, vous pourriez voir des situations vous rebondir au visage. Par exemple, un employé humilié lors de la fête qui n’arriverait plus à revenir au travail par la suite pourrait se plaindre d’un congédiement déguisé. L’employeur peut aussi se faire réclamer des dommages si un employé fait du grabuge, dans un restaurant par exemple, en plus de voir ce comportement ternir l’image de l’entreprise.

7– Respectez la vie privée de vos employés.

Faites attention à la prise de photos et à ce qui est diffusé sur les médias sociaux si vous n’avez pas les autorisations nécessaires. Vos employés ont droit à leur vie privée, même au travail.

Notis©2014


Étiquettes : , , ,