36 millions d’esclaves dans le monde
Publication : 17 novembre, 2014 > par Mary Mazur | Catégorie(s) : Droit humanitaire | Commentaire(s) (Pas de commentaire)

Hommes, femmes ou enfants, près de 36 millions de personnes sont victimes d’esclavage dans le monde, et plus de la moitié le sont dans cinq pays : l’Inde, la Chine, le Pakistan, l’Ouzbékistan et la Russie. Selon une enquête réalisée par la fondation australienne « Walk Free » (« la marche libre »), l’esclavage est encore une réalité dans les 167 pays étudiés. L’esclavage moderne a plusieurs visages : il peut s’agir de traite d’êtres humains, d’exploitation sexuelle, de travail forcé, de servitude pour dette ou de mariage forcé ou arrangé, d’après ce rapport.

Lire aussi : L’esclavage moderne

L’organisation, dont l’objectif est de mettre fin à l’esclavage moderne et toutes les formes de trafic humain,  a comptabilisé 35,8 millions de personnes réduites en esclavage. Ce chiffre est en hausse de 23 % par rapport à 2013, non pas à cause d’une explosion du nombre de cas, mais en raison d’une meilleure méthodologie. L’Afrique et l’Asie rassemblent une grande partie des pays où les « esclaves » sont les plus nombreux.

L’esclavage « héréditaire »

Cinq pays concentrent à eux seuls 61 % des personnes exploitées : l’Inde, où « existent toutes les formes d’esclavage moderne », arrive largement en tête avec 14,3 millions de victimes, devant la Chine (3,2 millions), le Pakistan (2,1), l’Ouzbékistan (1,2) et la Russie (1,1).

Si l’on examine le pourcentage de la population réduite en esclavage, la Mauritanie connaît la plus forte proportion de victimes d’esclavage moderne (4 %). L’esclavage est « héréditaire » et « enraciné dans la société mauritanienne », explique le rapport. Elle est suivie par l’Ouzbékistan, Haïti et le Qatar.

Les exemples à suivre

En bas du classement, l’Islande et le Luxembourg sont les deux pays les plus exemplaires, avec seulement 100 victimes chacun. La France compte 8 600 victimes. L’Europe dispose de la proportion de personnes exploitées la plus faible (1,6 %), mais compte quand même 566 200 personnes réduites en esclavage, souvent victimes d’une exploitation sexuelle ou économique. Bulgarie, République tchèque et Hongrie arrivent en tête des mauvais pays en pourcentage de la population, mais c’est la Turquie qui compte le plus grand nombre de cas (185 500).

Notis©2014


Étiquettes : , , ,