Le désastre cérébral du « multi-tasking »
Publication : 29 septembre, 2014 > par Sidney Usher | Catégorie(s) : R.H. | Commentaire(s) (5 commentaires)

Une étude révèle que les multitâches numériques, c’est-à-dire les gens qui ont l’habitude d’utiliser simultanément plusieurs gadgets électroniques, perdent leur matière grise. «L’utilisation simultanée et prolongée du téléphone mobile, ordinateur portable et autres appareils périphériques issus de la nouvelle technologie modifie la structure de notre cerveau», peut-on lire. Fait inquiétant, la partie du cerveau qui se rétrécit est impliqué dans le traitement de plusieurs facultés, dont l’émotion. Conclusion : le « multitasking (ou multitâches) perturbe l’attention, provoque la dépression, augmente l’anxiété, dégrade la mémoire et perturbe la scolarité des enfants.»

L’étude, publiée dans la revue PLoS ONE, est la première du genre à traiter du lien entre le multitâches et la structure du cerveau.

Le « multitasking » surchauffe le cerveau, comme le syndrome de la surcharge d’information. Trop de stimuli en même temps ont des effets psychiques et corporels indésirables.

L’un des auteurs de l’étude, Kep Kee Loh a déclaré qu’en raison de la place qu’occupe le « multitasking » dans la société d’aujourd’hui, il y a lieu de s’inquiéter de son impact sur le plan cognitif et le bien-être socio-affectif, surtout chez les plus jeunes. »

Cependant, il a ajouté qu’il est nécessaire que la présente recherche soit suivie d’autres études encore plus poussée sur le sujet. Car, selon lui, il est également possible que les personnes ayant moins de matière grise soient plus portées à utiliser simultanément plusieurs gadgets électroniques.

Les scientifiques ont déjà démontré que la structure du cerveau peut être modifiée en cas d’exposition prolongée à de nouveaux environnements et de nouvelles expériences. Dans le même sens, des études ont montré que la formation – comme apprendre à jongler ou étudier une carte géographique- peut augmenter la densité de la matière grise dans certaines régions du cerveau.

Dans la présente étude, les experts ont également noté l’impact négatif que les nouvelles technologies peuvent avoir sur la mémoire et l’attention. L’enquête menée auprès de plus de 18.000 personnes âgées entre 18 et 99 a, en effet, montré qu’au moins 20% avaient des problèmes de mémoire. Les chercheurs ont été surpris par le fait que 14% des personnes âgées entre 18 à 39 ans avaient du mal à maîtriser leurs souvenirs.

Notre cerveau est le plus efficace lorsque nous pouvons entièrement nous dédier à une tâche. Faire plusieurs choses en même temps est moins efficace que les effectuer rapidement l’une après l’autre.

En soi, on peut vaquer à plusieurs activités en parallèle comme lire le journal en prenant son petit déjeuner. Mais cela ne marche qui si on met le pilote automatique pour manger et que l’on peut ainsi se concentrer sur notre lecture.

Dès que vous devez vous concentrer sur deux choses en même temps, vous risquez l’erreur.  C’est d’ailleurs pour cela qu’au volant, il est conseillé de ne pas avoir de conversation téléphonique soutenue.

Notis©2014


Étiquettes : , , ,