La verdure au travail
Publication : 1 septembre, 2014 > par Sidney Usher | Catégorie(s) : Environnement, R.H. | Commentaire(s) (Pas de commentaire)

Une équipe de psychologues a constaté que l’introduction de la verdure dans les lieux de travail génère une augmentation de la productivité de 15% . Outre l’augmentation de la concentration et la satisfaction du personnel, elle a également noté une amélioration de la qualité de l’air. C’est peut-être parce que le feuillage absorbe la poussière, les airs polluants et les insectes. Mais pas seulement. Les conclusions de cette étude, qui s’est étendue sur une durée de trois mois, peuvent être consultées sur le site du  « Journal of Experimental Psychology ». Les données présentées sur ce site indiquent que l’environnement vert est toujours plus agréable pour les employés, plus propices à la concentration et plus productifs pour l’entreprise qu’un bureau classique dépourvu de plantes dépolluantes. L’enrichissement d’un espace de travail permet donc de faire fleurir la productivité.

Un investissement rentable

Le coordinateur principal de cette étude a déclaré : « Notre recherche montre que l’investissement dans l’aménagement paysager du bureau avec des plantes est rentable. Il génère une augmentation de la productivité des employés et améliore la qualité du cadre de vie. Bien que nos conclusions viennent confirmer celles déjà réalisées des laboratoires, notre recherche est, à notre connaissance, le premier à examiner ce processus dans de vrais bureaux et montrer ses avantages à long terme.»

Les scientifiques pensent que les plantes ont un impact significatif sur le bien-être des travailleurs. Plusieurs recherches indépendantes ont, en effet, constaté que le feuillage absorbe les polluants atmosphériques, filtre la poussière, élimine certains insectes et améliore la qualité de l’air. Certaines études ont même constaté qu’un grand nombre de plantes en pot dans un bureau favorise le présentéisme en réduisant le nombre de jours de congé-maladie pris par le personnel.

Une autre théorie avancée par les psychologues est que les gens travaillent mieux dans des environnements plus agréables, en partie parce que la Direction de leur donner l’impression qu’elle se soucie de leur bien-être. Cet investissement environnemental a pour effet une plus grande incitation à travailler dur pour le compte de la société.

Quelques plantes dépolluantes

.Palmier : Le palmier chamaedorea est facile à cultiver. Coupez simplement les feuilles mortes ou abîmées, pour un entretien réduit. Ce palmier qui croît à l’ombre des grands arbres dans les forêts tropicales humides d’Amérique central, lutte contre les composés des peintures, fumées de cigarettes et produits d’entretien. De petits palmiers en pots sont disponibles dans le commerce, à placer par exemple dans les salles de pause (pour supprimer les odeurs de cigarette qui « rentrent ») ou dans des bureaux neufs, pour accélérer l’élimination des COV. Si vous souhaitez un palmier chamaedorea à croissance rapide, préférez le Chamaedorea glaucifolia qui atteindra rapidement 1,5 à 2m en pot !

.Chlorophytum : Aujourd’hui plante d’intérieur par excellente, le Chlorophytum est pourtant natif des forêts tropicales d’Afrique du Sud. Evoluant dans un environnement humide et chaud, cette plante agit sur le benzène, le monoxyde de carbone, mais aussi le xylène et le toluène.

.Cordyline : Plante verte dépolluante d’intérieur, est avant tout un arbuste à feuillage décoratif, dont les feuilles sont reconnaissables avec leur couleur rouge striée de vert. Cette plante existe dans de très nombreuses variétés. Choisissez la variété « Red Edge » !

.Areca : L’Areca est très efficace pour absorber les composés organiques volatiles (COV) toxiques émanant des désodorisants, de la fumée des cigarettes, des fenêtres en PVC ou encore du papier peint et de la moquette collée.

.Azalée : L’azalée est une plante qui aime la fraicheur, la lumière et les arrosages fréquents ! La floraison magnifique des Azalées en fait une plante souvent offerte comme cadeau… pour sa beauté ! Mais ses vertus dépolluantes ajoutent une force supplémentaire à l’azalée, qui agira sur l’ammoniac, le formaldéhyde et le xylène.

.Orchidée : Rose, blanche ou jaune, une orchidée est toujours belle à regarder. Belle mais aussi utile, notamment à la dépollution des colles de tapisserie, peintures, produits d’entretien et autres fumées de cigarette.

Notis©2014


Étiquettes : , , , , ,