A quand la diversité dans l’industrie de la mode ?
Publication : 18 septembre, 2014 > par Mary Mazur | Catégorie(s) : Economie | Commentaire(s) (2 commentaires)

Le manque de diversité raciale dans l’industrie de la mode est une réalité qui a la peau dure. Cependant, quelques designers (stylistes) –minoritaires, il faut l’avouer- se battent dans l’ombre pour changer le cours des habitudes. C’est le cas du concepteur indien Ashish Gupta qui a choisi des modèles noirs pour présenter ses œuvres dans le cadre de la « London Fashion Week » (LFW) 2014. Selon lui, les promoteurs ne font pas assez pour la diversité. Né en Inde mais basé à Londres, Ashish Gupta se dit cependant déterminé à combattre les préjugés et la discrimination qui minent le monde de la mode.

«Étant d’origine non-blanche, je ne pense pas que le nécessaire soit fait pour promouvoir une plus grande diversité dans l’industrie de la mode, à tous les niveaux. Je pense qu’il faut de temps en temps jeter une fille noire ou un homme noir dans le bain, même si ce n’est pas suffisant pour mettre fin à des pratiques profondément ancrées. Cela peut paraitre comme une goutte d’eau dans la mère. Mais, je suis engagé à faire des déclarations sur le sujet et agir dans ce sens à chaque fois que l’occasion me sera donnée. Le fait que nous ayons cette conversation signifie que c’est un problème. Quand les vêtements d’un styliste sont portés par des filles blanches sur un podium, personne ne lui pose des questions sur les idées qui ont guidées son casting. Il suffit qu’il introduise une ou deux filles à la peau foncée pour qu’on l’assaille de préjugés et de question raciale ».

Le style « Ashish » s’inscrit dans son héritage indien – tout est conçu manuellement dans son pays d’origine – et ses pièces de paillettes ont été portées par des célébrités comme Madonna, Miley Cyrus et Victoria Beckham.

Le rappeur et artiste américain hip-hop, Eve, qui a assisté au spectacle, a apporté son soutien au styliste indien. « Je pense, a-t-il dit, que tous les tops modèles noirs sont incroyables… Je n’ai jamais vu cela auparavant. Je pense que c’est une autre façon de faire et une excellente façon de présenter les choses. Je dois avouer que c’est tout simplement beau».

Chantelle Brown-Young, un top model originaire de Toronto (Canada) a participé au défilé, malgré la discontinuité de la couleur de sa peau causé par le vitiligo. « La discrimination existe dans le métier. Je pense qu’il est intéressant de voir différentes couleurs sur une peau différente. Je suis le symbole des victimes de préjugés et je tiens bon », a déclaré Chantelle Brown-Young, tout de noir vêtue.

Le spectacle présenté par de Ashish Gupta à la LFW pourrait être le début d’une révolution dans la mode. Mais dans cette industrie volage, il faut reconnaitre que les femmes de couleur ont encore du pain sur la planche.

Notis©2014


Étiquettes : , , , ,