Le langage corporel de la femme
Publication : 30 août, 2014 > par Mary Mazur | Catégorie(s) : Management, Société | Commentaire(s) (Pas de commentaire)

La femme est un être complexe qui manie l’art du non-dit. Elle parle sans cesse, mais compte aussi sur la communication non verbale pour transmettre ses pensées les plus intimes. Dans la chambre vous pourriez être embrouillé par ses réactions et vous demander si elle se frotte contre vous pour exprimer un désir extrême ou une tactique de distraction pour vous inciter à arrêter de faire ce que vous avez entrepris. Voici quelques-uns des signes qui peuvent vous aider à décoder ce langage corporel subtil de la femme, source de tant de confusions et malentendus.

La position des bras

Si au lieu de vous tenir, ses bras sont maintenus près de son corps, il pourrait y avoir un petit quelque chose à dénicher, vous devriez prendre note. Dans certaines positions, elle pourrait avoir besoin de ses bras pour soutenir son poids, mais dans la plupart des cas, si elle tient consciemment ainsi ses bras c’est qu’elle n’est clairement pas prête à se laisser aller dans un abandon endiablé. En revanche, si elle les tient au-dessus de sa tête, sur la poitrine ou éparpillés de chaque côté, c’est sa façon à elle de vous dire qu’elle est à l’aise avec vous. Dans ce cas, vous avez tout bon !

La respiration

Il est impossible de masquer la respiration. Quand le corps est excité et mis sous tension, la respiration devient plus urgente et rapide. Les gémissements involontaires sont émis et l’air fait rapidement son chemin à travers les cordes vocales. Un taux de battement du cœur et l’urgence de la respiration sont les signes que vous êtes sur la bonne voie.

L’abandon

Quand un corps répond avec enthousiasme à un autre corps, il demande instamment la proximité. Si elle se jette contre vous, en essayant de vous retenir ou vous étreindre, son langage corporel est aussi accueillant que possible. Si elle est immobile, attendant que vous fassiez tout le travail, essayez de changer de position ou de vous concentrer sur ses zones érogènes pour attirer son attention.

La synchronisation

Les corps ont été conçus de façons à se déplacer dans le même mouvement jusqu’à ce que les deux atteignent le point culminant. Donc, si vous décelez des mouvements correspondant aux vôtres, vous avez touché aux bonnes notes et il suffit de vous rendre à la ligne d’arrivée. Parfois, il faut un peu de temps pour la synchronisation, mais si vous ne voyez pas que cela se produit, il y a des chances que son corps vous dise qu’il veut quelque chose d’autre, peut-être une prochaine fois.

L’interaction

Une fois que vous êtes dans la zone interdite et visez la ligne d’arrivée, étant donné la sensibilité des organes impliqués, vous devriez être capable de sentir ses muscles forts internes qui agissent contre le vôtre. Avec des spasmes et une certaine quantité de crispation, vous aurez une bonne idée de la façon dont il faut procéder. Cependant, ce n’est une référence car toutes les femmes n’ont pas le même degré de contrôle sur ces muscles. Ce qui fonctionne pour une femme ne peut pas l’être pour une autre, mais l’idée est d’être à l’écoute de la rétroaction de son langage corporel.

Si vous sentez que vous n’êtes pas sur la même longueur d’onde, faites une pause et essayez autre chose. Éviter la routine et le prévisible. Pimentez, taquinez, chuchotez lui des mots insensés. Mais aussi gardez un œil sur les faux gémissements et les émotions forcées.

Notis©2014


Étiquettes : , , , ,

Articles similaires.