LA PORNOGRAPHIE NUMERIQUE
Publication : 20 août, 2014 > par Mary Mazur | Catégorie(s) : Divers, Droit humanitaire, NTIC, Société | Commentaire(s) (Un commentaire)

Un récent sondage dresse un sombre tableau de la vie des adolescents : les jeunes filles et les garçons se sentent contraints de se conformer aux nouvelles normes pornographiques. 80% des adolescents interrogés estiment qu’en surfant sur internet il est désormais (trop) facile de tomber sur des images et des vidéos sexuellement explicites. Près de la moitié (46%) déclarent que le phénomène de «sexting», qui consiste pour une personne à envoyer ses propres photos connotées à d’autres personnes, fait désormais «partie intégrante de la vie quotidienne des adolescents».

Le porno addictif et irréaliste

La majorité des jeunes âgés de moins de 18 ans estime que la pornographie est un poids dans leur vie. Deux tiers des filles et près de la moitié des garçons affirment que « la vie serait meilleure si la pornographie était moins facile d’accès pour les jeunes».

Selon ce sondage, 70% des adolescents considèrent que regarder un film porno chez un camarade de classe est une activité normale. Une personne sur dix reconnait « mater » les images classées X depuis l’âge de 11 ans.

72% des jeunes de moins de 18 ans craignent que la prévalence du porno mène à «des comportements sexuels complètement irréalistes». Les deux tiers estiment que le porno exerce plus de pression sur les jeunes femmes. Sept sur dix personnes interrogées disent que la pornographie encourage la société à considérer les femmes comme des objets sexuels.

Lire aussi : Le porno rend stupide !

Dalia Ben-Galim, directeur d’une association de droit britannique, qui milite en faveur du blocage de la pornographie en ligne, a déclaré que «ce nouveau sondage confirme que les images pornographiques sont omniprésentes dans la vie des adolescents et que les jeunes femmes en particulier sont extrêmement conscientes de la façon dont ces images peuvent être dommageables pour leur avenir. Ce sondage dresse un tableau inquiétant de la façon dont la pornographie en ligne se dessine, les attitudes et les comportements des jeunes. Les jeunes pensent que l’éducation sexuelle qu’ils reçoivent actuellement à l’école n’a pas suivi le rythme d’évolution de leur vie numérique et des médias sociaux. »

Le clivage sexuel

Mais l’enquête a aussi révélé des différences d’approche de la pornographie en ligne par rapport aux sexes. Près de la moitié des garçons (45%) estiment que le porno a aidé les jeunes à « apprendre davantage sur le sexe». La proportion chez les filles est moindre, à seulement 30%. Environ 40% des filles sont fortement d’accord sur le fait que la pornographie a conduit à des « attitudes sexuelle irréalistes», alors que seulement 21% des garçons sont de cet avis.

L’instruction et éducation sexuelle

La grande majorité des personnes interrogées (86%) estime que les cours sur les relations sexuelles devraient être enseignées dans les écoles. Environ 16% disent que leur principale source d’information sur la sexualité et les relations sexuelles sont les sites pornographiques. Pus d’un quart des personnes interrogées considèrent Internet comme une source majeure en la matière. Seulement 22% des adolescents identifient leurs parents comme une source d’information importante.

Environ deux tiers veulent que l’éducation sexuelle soit enseignée par un expert qualifié. 40 % des jeunes sont pour que des cours de réflexion sur la sexualité soient administrés par un professionnel externe. Un cinquième seulement disent que ces cours devraient être enseignés par un professeur de leur école.


Étiquettes : , , , ,

Articles similaires.