Etes-vous prêts à faire le grand saut ?
Publication : 11 août, 2014 > par Mary Mazur | Catégorie(s) : Société | Commentaire(s) (4 commentaires)

Vivre à deux est aujourd’hui un état courant, accessible et presque attendu. Les chiffres officiels montrent une croissance des personnes vivant en couple. Aux États-Unis, les trois quarts des femmes ont vécu ou sont en union libre avant à l’âge de 30 ans. En Australie, plus de 78% des mariages sont précédés par le concubinage, selon l’Institut australien d’études familiales. Mais le partage d’une même adresse avec un(e) partenaire romantique « suscite des problèmes de caractère pécuniaire, en troupe nombreuse ». Voici les dispositions à prendre pour asseoir votre couple sur  une base solide et durable.

Avoir une conversation franche.

« Souvent, les couples ne communiquent sur l’état de leurs finances respectifs qu’après qu’ils aient emménagé ensemble. Cela a pour conséquence de déboucher sur une tonne de conflit », selon un planificateur financier canadien. Avant une vie commune, il devrait y avoir une discussion ouverte sur la situation financière de votre partenaire. A-t-il (elle) des dettes? Peut-elle (il) payer les factures à temps? Quels sont ses objectifs financiers? Bref assurez-vous que vos habitudes financières sont bien comprises par votre partenaire et que vous connaissez sa situation, avant de faire le saut. Les couples ont des problèmes apparemment insurmontable (par exemple une grossesse) tout simplement parce qu’ils n’ont jamais osé se poser les bonnes questions sur le présent et l’avenir.

Créer un budget.

Comment allez-vous gérer les factures quand vous vivrez ensemble? Voulez-vous tout partager à part égale ou allez-vous diviser les dépenses proportionnellement à ce que chacun gagne? L’élaboration d’un plan pour les dépenses ménagères peut être le plus gros problème dans la budgétisation mensuelle, car il est fréquent qu’une seule partie ressente tout le poids de la dette.

Choisir la propriété locative.

L’achat en commun d’un bien immobilier est une étape financière grave avec des résultats qui dépassent les prévisions du couple. L’achat d’une maison est une opération qui coute chère, de sorte qu’il faut un prêt conjoint. C’est à ce moment que commencent les difficultés. Pour un couple marié, dans le cas d’un divorce, il y a des règles claires sur le partage des biens et la responsabilité pour les dépenses courantes. Si vous êtes encore au stade de la perspective de vivre ensemble, il n’y a pas lieu de suivre une telle directive.

Gardez des finances séparées.

En cas de rupture, la séparation sera beaucoup plus facile si vous ne mêlez pas votre argent. Ceci est également vrai pour les nouveaux comptes – éviter la co-signature des chèques. Vous seriez responsable de la note de voiture ou du téléphone cellulaire que vous n’avez pas utilisé. Une exception: Vous devez déposer de l’argent dans un compte conjoint que vous utiliserez pour les dépenses du ménage, comme le loyer, les factures de téléphone et autres services publics.

Connaître les lois.

Dans certains pays, les couples qui vivent ensemble depuis assez longtemps sont considérés être unis par un mariage de droit commun. Dans ces pays, sous certaines conditions, vous devenez un couple marié, de ce fait vos biens deviennent communs, aux yeux des autorités publiques. En Colombie-Britannique et au Canada, notamment, les couples bénéficient des mêmes droits que les couples mariés après deux années de cohabitation. Aux États-Unis, dans certains Etats, si vous vous présentez comme un couple marié, vous serez considéré comme tel et soumis aux règles régissant le mariage de droit commun, même si vous n’avez jamais été marié. En Nouvelle-Zélande, si vous vivez ensemble pendant plus de trois ans, vos biens tombent dans les actifs de la communauté. Il faut donc obtenir des conseils d’un spécialiste si vous envisagez de vous établir dans ces pays pendant longtemps.

Réfléchissez à un accord de cohabitation.

S’il existe de sérieux atouts (comme une maison) ou les enfants, les experts recommandent fortement cette étape, qui détaille vos droits et obligations au sein du couple et à l’égard des tiers. Il est essentiel de savoir que vous êtes dans un partenariat financier et juridique. Si vous ne voulez pas être marié, vous devez toujours prendre vos finances au sérieux. Vous pouvez utiliser l’expertise d’un juriste pour établir un contrat semblable à un contrat de mariage.

Pensez à une période d’essai.

Pour éviter que votre couple ne soit une « Tour de Babel », essayez de vivre ensemble pendant un mois ou deux. Cette période d’essai vous permettra de constater les mauvaises habitudes de chacun et tester vos compétences en matière de communication.

Notis©2014


Étiquettes : , , ,

Articles similaires.