L’instruction trouble la vision
Publication : 11 juillet, 2014 > par Mary Mazur | Catégorie(s) : Santé | Commentaire(s) (Pas de commentaire)

Depuis longtemps les personnes qui portent des lunettes pharmaceutiques sont frappées de stéréotypes, associées à la suffisance (« le connaisseur», « le pédant »…) et à la maladresse («le ballot», « le gaffeur »…). Les scientifiques ont toujours cru que les gènes jouent un rôle déterminant dans les problèmes de vue. Mais une nouvelle étude vient démontrer que dans le développement d’une mauvaise vision, le facteur environnemental l’emporte sur la génétique. Pour ces auteurs, plus on avance dans l’intelligence académique, plus on se rapproche de la myopie.

L’expansion de la myopie

La myopie n’est pas une maladie mais un trouble de la vision qui se caractérise par une vision nette de près mais une vision floue de loin. C’est le défaut visuel le plus répandu, et sa prévalence ne cesse d’augmenter.

Aux Etats-Unis, il affecte plus de 40% de la population. Au Royaume-Uni, le chiffre se situe entre 20% et 30%. En France, selon la Haute Autorité de Santé (HAS), 29% de la population serait myope. Les pays d’Asie ont signalé une augmentation spectaculaire de la myopie : 80 à 90% des enfants d’âge scolaire sont myopes dans certaines régions urbaines de Chine, à Taiwan, à Hong Kong, au Japon, ou encore en Corée du Sud.

Les scientifiques pensent les facteurs environnementaux, en général, et le taux de croissance rapide, en particulier, jouent un rôle important dans l’expansion du trouble visuel.

Le lien de causalité

Pour trouver le lien entre l’intelligence et les troubles de visions, des chercheurs du Centre médical de l’Université de Mayence (Allemagne), ont examiné l’état de 4 658 myopes âgés de 35 à 74 ans.

Les conclusions de leurs travaux, parus sous le couvert du «Health Study Gutenberg», montrent que la myopie est d’autant plus répandue que l’éducation s’améliore. Ainsi, il apparait que seulement 24% des participants sans diplôme d’études secondaires ou de formation professionnelle étaient atteints de myopie. Environ 35% des diplômés du secondaire et des diplômés des écoles professionnelles étaient myopes, tandis que le taux des diplômés universitaires atteints de myopie atteignait 53%.

Les chercheurs ont également étudié l’effet de 45 marqueurs génétiques, et ont trouvé ce facteur beaucoup plus faible dans le degré de la myopie par rapport au niveau éducatif d’une personne.

Les experts oculaires parlent de myopie lorsque la vision du sujet est floue au-delà 2 mètres. La myopie est généralement causée par un allongement du globe oculaire qui survient au cours de l’adolescence.

L’antidote à la montée de la myopie est pourtant très simple : l’exposition à la lumière du jour. Il y a deux ans, une étude, confirmée depuis, a montré que des jeunes adultes ayant passé plus de temps en dehors de la maison, à l’exposition de la lumière du jour, étaient moins touchés par la myopie. C’est pourquoi, les chercheurs suggèrent aux étudiants, qui constituent la catégorie la plus exposée, de passer plus de temps à l’extérieur, par mesure de précaution.

Notis©2014


Étiquettes : , , ,