Les enfants qui ont des mères actives sont «mieux éduqués et plus intelligents»
Publication : 23 juin, 2014 > par Mary Mazur | Catégorie(s) : R.H. | Commentaire(s) (Pas de commentaire)

Les mères qui travaillent ne devraient plus s’inquiéter de laisser leurs enfants à crèche. C’est la conclusion d’une étude récente, parue dans la revue Developmental Psychology, qui affirme que parmi les tout-petits qui sont laissés à la crèche, ceux ayant des mamans qui travaillent surclassent ceux ayant des mères qui restent à la maison. Cependant, la même étude précise que ce constat ne vaut que pour les enfants de familles à faible revenu, l’inverse étant observé chez les enfants dont les mères actives sont riches.

Les chercheurs ont constaté que les enfants de familles à faible revenu avaient des compétences cognitives légèrement plus élevé lorsque leurs mères reprenaient le chemin du travail avant qu’ils aient atteint l’âge de neuf mois. Ces enfants en bas âge ont également moins de problèmes de comportement lorsque leurs mères mettent fin à leur congé-maternité avant qu’ils n’aient atteint l’âge de 24 mois.

Lire aussi : Grossesse et droit du travail

working-moms-more-productivePour ce qui est des enfants de ménages à revenu moyen, la mise en crèche n’a pas d’effets néfastes si la mère reprend le travail alors qu’ils sont encore des bébés.

En revanche, pour les enfants issus des ménages à revenu élevé, l’étude a révélé quelque effet néfaste.

Cette étude contredit les études antérieures qui considéraient que le retour des Mamans au travail lorsque les enfants sont encore des bébés est néfaste pour la croissance de l’enfant. Pour le principal auteur de la nouvelle recherche, Caitlin McPherran Lombardi, les effets sont différents dans la société contemporaine, car il y a beaucoup plus de femmes qui travaillent aujourd’hui avec des responsabilités plus ou moins grandes en termes de revenu.

«L’accumulation culturelles, la disponibilité, le professionnalisme des services de crèche et la participation effective des pères à l’éducation des enfants sont d’autres causes possibles de cette amélioration des conditions de la petite enfance », a-t-il ajouté.

Lire aussi : Devenir mère rend meilleure

Aujourd’hui, la plupart des mères retourne au travail, à plein-temps et peu après l’accouchement. On constate également qu’une fois de retour au travail, elles sont susceptibles de rester sur le marché du travail pendant au moins cinq ans. C’est donc pour échapper au chômage de longue durée que ces mères prennent la décision de reprendre le boulot peu de temps après l’accouchement.

«Nos résultats montrent que les enfants issus de familles aux ressources économiques limitées peuvent bénéficier du congé-maternité dont l’objectif principal est d’encourager les mères à reprendre le travail après la maternité », a déclaré le Professeur Lombardi.

Notis©2014


Étiquettes : , , , ,