LA RELEGATION
Publication : 10 mai, 2014 > par Mary Mazur | Catégorie(s) : R.H., Santé, Sport | Commentaire(s) (Pas de commentaire)

Assister à la relégation en division inférieure de son équipe de football préférée est une douleur plus difficile à supporter qu’un accouchement. C’est le résultat d’un sondage réalisé auprès des fans du championnat le plus médiatisé du monde. Selon cette étude, les passionnés du championnat de football anglais ont déclaré que regarder leur équipe chuter dans les divisions inférieures est une expérience plus nuisible que la naissance d’un enfant. Plus de 60% des personnes interrogées ont estimé que la douleur suscité par cette descente est l’équivalente à un accouchement masculin.

Les résultats sont basés sur un sondage national de 1201 fans de football – à la fois mâle et femelle dans un nombre à peu près égal.

Une telle attitude a été confirmée par Peter May, auteur du livre « coups de marteaux au cœur: Une vie de soutien à West Ham« . Il a dit : «J’ai subi plusieurs accouchements suite la relégation de mon club de football préféré, à deux fois reprise. L’accouchement d’un enfant n’a pas l’air très douloureux ; il ne dure que quelques heures. Mais la douleur de la relégation dure tout l’été. Voire,  au-delà. Tout d’abord, vous assisté pendant tout l’été à la vente de vos meilleurs joueurs. Et puis l’équipe s’enfonce vraiment au cours de la saison suivante quand vous jouez avec des équipes de niveaux inférieurs. L’accouchement naturel a quelque chose de positif, en ce sens qu’il est porteur d’espoir. Avec la relégation vous êtes toujours dans la peur que ça aille de mal en pis, peur de descendre à nouveau et vous enfoncer dans la division inférieure. La peur de disparaitre pour de bon.»

Notis©2014


Étiquettes : , , ,