Le harcèlement mortel
Publication : 12 mai, 2014 > par Sidney Usher | Catégorie(s) : Santé, Société | Commentaire(s) (Pas de commentaire)

Des chercheurs ont constaté que les « exigences excessives » des proches précipitent une fois sur deux le décès dans la fleur de l’âge des personnes qui les subissent. C’est un avertissement pour toutes les personnes qui se sentent constamment harcelés par leur partenaire, leurs enfants ou même leurs voisins. Les scientifiques issus de l’université de Copenhague (Danemark) ont écrit que le stress causé par les plaintes ou inquiétudes exprimées par des proches peut conduire à une maladie cardiaque et aussi diminuer le système immunitaire susceptible d’entrainer d’autres problèmes de santé. Cette étude est parue dans le versant numérique de “the Journal of Epidemiology and Community Health« .

Il semble que ce phénomène touche plus les hommes que les femmes. Ces dernières, contrairement aux hommes, sont portées à faire part de leurs problèmes à leurs amies  ou leur famille. Les chercheurs danois qui ont réalisé l’étude disent que beaucoup d’hommes se confient à leur femme ou leur petite amie, qui sont les personnes par lesquelles proviennent généralement leurs chagrins.

Cette étude est la conclusion du suivi pendant 11 ans de 9875 hommes et femmes âgés de 36 à 52 ans. Tous avaient rempli des questionnaires détaillés visant à établir combien de fois ils avaient été confrontés aux requêtes insistantes émanant de leurs proches (partenaire, famille, amis ou voisins) ou eu des conflits avec ces derniers. Les questions posées étaient ainsi libellées : «Dans votre vie quotidienne, avez-vous été en conflit avec l’une des personnes suivantes? » ; « Ne reconnaissez-vous pas que l’une des personnes suivantes exigent trop de vous? »

Au cours d’une période d’observation de 11 ans, il a été constaté le décès de 196 des personnes interrogées. Et les causes de ces morts étaient variées : maladie cardiaque, cancer, maladies du foie, l’abus d’alcool et suicide.

Les chercheurs ont ensuite utilisé une formule mathématique pour calculer comment les hommes et les femmes étaient susceptibles de mourir sur la base du nombre de déclaration de dispute ou du harcèlement par les partenaires, la famille et les amis. Les hommes qui ont dit être constamment confrontés aux demandes de leur partenaire ou de la famille et les amis ont été deux fois plus touchés par la mort par rapport aux femmes.

Les chercheurs ont dit que c’est le stress qui provoque la mort prématurée car il déclenche l’hypertension artérielle et les maladies cardiaques. Cette conclusion ne fait que confirmer les études antérieures qui ont mis en exergue les effets du stress sur le système cardio-vasculaire, du fait d’une augmentation de la pression artérielle associée à la maladie de cœur.

Les hommes sont particulièrement touchés parce qu’ils se confient rarement aux amis et à la famille.  L’un des auteurs du rapport a affirmé : «Les hommes ont un réseau social plus réduit que celui des femmes. Ils disent avoir confiance en leur conjoint ou partenaire ou avoir un bon ami ou un proche collaborateur, mais en fait ce n’est pas le cas. Les femmes ont tendance à avoir des réseaux plus grands et plus effectifs ; elles partagent et évacuent plus facilement le stress. Les hommes limitent leurs conversations avec de rares amis et membre de famille. En général, la seule personne à laquelle ils se confient est celle-là même  qui par ses exigences va provoquer ses soucis et le rendre vulnérable. »

Notis©2014


Étiquettes : , , , ,